Lors de sa rentrée politique nationale à Ségou : L’Asma-CFP affiche ses ambitions et sa force de frappe

L’Alliance pour la solidarité au Mali (Asma-CFP) a tenu sa rentrée politique nationale le samedi 22 juin à Ségou. L’évènement, présidé par le président du parti, Soumeylou Boubeye Maïga, était placé sous le thème : “Lutte contre l’insécurité pour une cohésion sociale”. Une belle occasion pour l’ancien Premier ministre d’afficher les ambitions de la 3e force parlementaire. 

Porté sur les fonts baptismaux le 19 novembre 2013, le parti Asma-CFP fait déjà un pas de géant dans l’arène politique malienne, avec sa présence sur toute l’étendue du territoire national. En seulement 6 ans d’existence, soit l’un des plus jeunes partis, le parti socialiste constitue, aux dires de son secrétaire politique national, “la 3e force parlementaire du pays” avec 16 députés à l’Assemblée nationale formant un groupe parlementaire, 842 conseillers communaux et 38 maires avec la région de Ségou en tête, d’où le choix de la Cité des Balanzans pour abriter la rentrée politique de cette année. Mieux, l’Asma continue d’enregistrer des adhésions “massives” et “sincères”.

“Le parti ASMA-CFP se porte très bien dans les 622 villages qui constituent les 30 communes et continue d’assister, au quotidien, à des adhésions massives et sincères. Et cela, grâce à l’ouverture prônée par l’Asma et la qualité des hommes qui l’animent”, a renchéri l’honorable Abdine Koumaré dit Pélé, secrétaire général de la section de Ségou. A ses yeux, le mérite revient surtout au président du parti, Soumeylou Boubèye Maïgapour sa clairvoyance, son pragmatisme non seulement au profit de l’Asma, qui est un mouvement socialiste attaché aux valeurs démocratiques et républicaines, orienté vers la culture de l’excellence et où règnent la convivialité et le respect de l’autre, mais aussi au profit du Mali auquel il a permis d’organiser la dernière élection présidentielle malgré les multiples craintes. C’est ainsi qu’Abdine a appelé ses camarades militants à la consolidation des performances pour qu’elles servent de tremplin en vue de gagner les prochaines élections”.

Faisant l’état des lieux du parti dans la région de Ségou, le coordinateur régional, tout en se réjouissant de la tenue de ces assises dans la Cité des Balanzans, a indiqué que les militants régionaux de l’Asma se sont immédiatement attelés, dès la mise en place de la coordination en 2015, à l’implantation des structures”. Pour Moussa Coulibaly, malgré les multiples obstacles jonchant le terrain, ils ont cru au projet et les résultats auxquels ils sont parvenus aujourd’hui prouvent à suffisance qu’ils étaient sur la bonne voie.

“La coordination s’est résolument attachée à mettre en œuvre des résolutions issues du premier congrès. A ce titre, elle a procédé à l’identification de personnes ressources dans presque tous les cercles de la région, désignée les points focaux qui ont servi de cheville ouvrière pour la mise en place des différentes structures. C’est le lieu de féliciter tous les camarades dont l’engagement désintéressé a permis de bâtir le socle sur lequel se dresse l’Asma-CFP dans notre région.”

 L’Asma-CFP soutien IBK et Dr. Boubou Cissé

 Evoquant le thème de la rentrée, le président Soumeylou Boubèye Maïga a indiqué que la situation actuelle du Mali oblige tous les Maliens à travailler à plus d’unité et de rassemblement. “J’ai toujours dit qu’il n’y a pas de problème de Peuhl et de Dogon, ni de problème de Peuhl et de Bozo encore moins de Bambara et de Mianka. En un mot, il n’y a pas de problème de communauté au Mali. C’est pourquoi il faut éviter de dire que ce nombre de Peuhl ou de Dogon est mort. Ils sont tous des Maliens. Evitons donc de tomber dans les pièges de nos adversaires”, a-t-il lancé.

Par ailleurs, l’ancien Premier ministre a affiché sans ambigüité le soutien de l’Asma-CFP au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita et au Premier ministre, Boubou Cissé. Aussi, il a annoncé des collaborations futures avec d’autres partis notamment l’Adema-PASJ, dans le but de constituer un bloc encore plus fort, des forces démocratiques, de changement et surtout dans le but de devenir la première force politique.

“Notre soutien n’est pas lié à la météo des postes nominatifs car pour nous, servir le pays est une dette permanente”, a-t-il précisé avant d’afficher les ambitions de l’Asma-CFP: “nous devons tous inscrire nos efforts pour mériter encore plus de confiance pour devenir une force de rassemblement, une force de conquête car nous avons fait notre parti dans ce sens aussi. Aujourd’hui, nous sommes la 3e force politique, peut-être qu’après les prochaines élections nous serons la première force parlementaire. Sans aucune hésitation c’est ça notre objectif avec nos alliés. Nous allons chercher à gagner avec nos alliés pour l’intérêt du pays. Pour ce faire, je vous invite tous à faire preuve de persévérance, de conviction puisqu’il y en a qui croient que le moment est venu pour eux de nous marcher sur les pieds, mais il faut leur montrer que cela n’est pas possible.”

L’Asma-CFP (Convergence des Forces Patriotiques) a saisi cette occasion pour officiellement lancé son site web accessible à 3 adresses dont: www.asmacfp.org.

Alassane Cissouma

Source: Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *