Limogeage de Bocari Treta : La reculade ?

Depuis le vendredi soir, le Mali a un nouveau gouvernement, le cinquième sous le régime IBK et le troisième du premier Modibo Keïta. Le grand absent ou du moins le grand perdant, est le désormais ancien puissant ministre du Développement Rural, en occurrence Dr Bocari Tréta. Le limogeage du secrétaire général  du Rassemblement Pour le Mali, du Gouvernement, intervient au moment où selon certaine presse et d’autres indiscrétions, il nourrissait de grandes ambitions  pour occuper la Primature. Mais hélas, grande a été la surprise.

bocary treta ministre Développement rural secretaire general bureau executif national rpm

En voulant tout gagner tout de suite, il a tout perdu. Le Patron IBK en a décidé autrement, en lui mettant « out » de l’équipe gouvernementale, afin d’éviter de distraire les gens. Mais Tréta avait été prévenu.  Dans l’une de nos récentes parutions, nous l’avertissions : «Primature : Tréta doit s’armer de patience ». En son temps,  nous écrivions que le ministre Tréta n’était pas prêt pour  exercer la fonction de premier ministre  et le mieux au risque de  se faire virer, il devrait plutôt se contenter de ce qu’il a, tout en s’occupant de son fauteuil de Ségal du BPN RPM. Aujourd’hui, sans nous réjouir de son départ, nous disons que l’histoire nous a donné raison. C’est dire que nous ne sommes pas trompés dans notre analyse, en affirmant que le départ du Premier ministre Modibo Kéita n’était sur aucun agenda du président de la république. Egalement nous disions que ni Bocari Tréta, ni Mamadou Igor Diarra n’allaient occuper ce poste pour des raisons précises.

Selon des sources, cette sortie du gouvernement vise à Tréta de mettre assez d’eau dans  son vin, de bien méditer sur ce limogeage » afin de s’armer pour mieux pour  ratisser large lors des élections communales et régionales, pour après espérer sur le fauteuil de  la primature.

Pour plusieurs observateurs le départ de Tréta est un désaveu de l’homme et un coup dur pour le RPM. Pour d’autres, il en est autrement. Pour l’heure, les gens s’interrogent « : Quel sera l’avenir politique  pour  Bocari Tréta ? Va-t-il être nommé Ambassadeur dans une représentation diplomatique ? Va-t-il créer son propre parti ?  Nous ne saurons le confirmer ou l’infirmer. Dans tous les cas, aujourd’hui, le vin est tiré, il faut le boire. Au RPM, le ton monte. Pour l’instant, Tréta devra attendre.

JEAN GOÏTA

 

Source : Le Pouce

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *