L’honorable Bafotigui Diallo lors de la cérémonie de son adhésion au parti « Yelema » : «Je propose au président de l’Assemblée nationale de tenir toutes les séances plénières de toute une année dans les cercles du centre et du nord et même dans la salle de réunion de Kidal »

Démissionnaire du Rassemblement pour le Mali (RPM) depuis des mois, l’honorable Bafotigui Diallo, député élu en commune VI du district de Bamako, a rejoint le parti « Yelema » de Moussa Mara. L’annonce a été faite, le samedi dernier, à travers un point de presse que l’intéressé a, lui-même, tenu. C’était au siège de « Yelema » de la section de la commune VI du district de Bamako,  en présence des responsables du parti.

 

Le parti de Moussa Mara aura désormais son mot à dire à l’Assemblée nationale du Mali. L’honorable Bafotigui Diallo est désormais son  député. Son adhésion à ce parti  a été officialisée le samedi dernier.

Dans son exposé, le député affirme  avoir plié les bagages au RPM pour son franc-parler et sa ferme volonté de combattre la corruption,  même dans sa famille politique.

S’agissant de ses motivations pour le jeune parti de Moussa Mara, l’élu de la commune VI du district de Bamako avance, entre autres les objectifs concrets du parti,  sa cohérence, son engagement dans la lutte contre la mauvaise gouvernance, les valeurs de ses cadres, et le  leadership franc de son président.  « J’ai décidé d’intégrer, en toute liberté, le parti « Yelema », un parti qui m’a séduit par ses valeurs qui sont la vérité, la transparence en toute circonstance, l’intérêt général au-dessus des intérêts privés, la responsabilisation à la base et surtout la méritocratie », a déclaré l’honorable Bafotigui Diallo. Selon lui, la formation politique de l’ancien premier ministre a beaucoup de cadres valeureux. « Le parti Yelema regroupe des cadres de valeurs », laisse-t-il entendre, avant de saluer le président du parti, Moussa Mara qu’il qualifie d’un leader «clairvoyant, constant et patriote ».

Parlant de l’actualité politique du pays, le député Bafotigui Diallo a  laissé entendre que la récente visite du Premier ministre au centre du Mali est une réponse à Moussa Mara qui a sollicité à ce que le président de la République fasse 15 jours dans cette région, où la cohésion entre les communautés est presque devenue impossible.

L’honorable Bafotigui Diallo Diallo demande la tenue des séances plénières  de l’Assemblée nationale dans les cercles du centre et du nord

Si Moussa Mara a proposé à IBK de passer, au moins, 15 jours au centre, l’honorable Bafotigui Diallo, quant à lui, propose au président de l’Assemblée nationale de tenir les séances plénières de toute une année au centre et au nord du pays. « Au-delà de la proposition du président Moussa Mara, moi je veux aller plus loin en proposant au président de l’Assemblée nationale de tenir toutes les séances plénières de toute une année dans les cercles du centre et du nord et même dans la salle de réunion de Kidal », a-t-il déclaré. Pour l’honorable Bafotigui Diallo, lui et ses camarades députés sont conscients que Kidal est occupé par les « amis » du Mali. « D’autres même se posent  la question si les nouveaux occupants de Kidal ne créent pas de problèmes au centre pour nous faire oublier  Kidal et tout le nord », tacle-t-il les « amis » du Mali.

Avant de terminer, le député élu en commune VI du district de Bamako  invite les Maliens à se donner la main pour mettre fin à cette crise. « Chers compatriotes, ayons le courage de nous regarder en face et de nous dire la réalité et travailler, main dans la main, de manière à ce que l’histoire retienne nos grandeurs et nos valeurs maliennes », propose l’honorable Bafotigui Diallo avant d’ajouter : « Ne cherchons pas la solution de notre crise ailleurs, elle est dans ce que l’histoire a toujours retenu de nous : nos valeurs anciennes ».

Boureima Guindo

Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *