Lettre ouverte au président IBK : « Mon désarroi à l’aéroport de Zurich le 20 janvier 2015 »

Apprenant l’arrivée du Président IBK à l’aéroport de Zurich pour sa participation au Forum de Davos en Suisse, j’ai demandé et obtenu une autorisation de mon employeur afin d’accueillir le président de mon pays à l’aéroport de Zurich.

ibrahim boubacar keita ibk discours nations

Fière de ma culture nationale, j’ai revêtu le bazin, notre boubou traditionnel, et rejoint la délégation malienne au salon d’accueil de l’aéroport.  Après deux heures d’attente, l’avion présidentiel étant arrivé avec deux heures de retard pour des raisons que j’ignore, le président est arrivé, a salué les membres de la délégation, m’a serré la main, m’a regardé droit dans les yeux et m’a lancé cette phrase incompréhensible : « Pourquoi êtes-vous habillé de cette façon ? ». Je suis resté sans voix, car je ne m’attendais pas à un tel reproche. Devant mon silence, le président a continué cette remontrance d’un ton sévère.

A ce moment, l’ambassadrice du Mali en Suisse est intervenue pour préciser que je ne faisais pas partie de la mission diplomatique, et que je suis venu accueillir le président de mon pays en tant que ressortissant malien  domicilié à Zurich. Alors le président IBK a répondu : «  Ce n’est pas une excuse, car chaque maliens doit avoir une tenue irréprochable. »

Nous sommes restés environ vingt minutes dans le salon d’accueil, pendant que le président s’entretenait avec les membres de la mission diplomatique.

Avant le départ du président, le chef du protocole Mr Diarra Harouna, m’a demandé d’un signe de la main de sortir du rang, je n’en ai pas tenu compte.

De nouveau, le président, en me serrant la main, m’a demandé de faire un effort par rapport à ma tenue vestimentaire  la prochaine  fois. Alors le chef du protocole m’a déclaré d’un ton ferme : «  Est ce que tu as bien compris le message du chef de l’Etat ! »
Je me suis senti blessé dans ma dignité d’homme et de Malien, fier de ma culture nationale.

A mon avis un tel incident à propos de ma tenue vestimentaire ne devrait pas se produire, car le Mali traverse une situation politique, sécuritaire, économique et sociale catastrophique qui mérite une approche plus sérieuse.
Mr Arouna Coulibaly  Domicilié à Zurich

Source: Lerepublicainmali

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.