Les responsables du M5-RFP face à la presse vendredi dernier : «Le mardi 11 août 2020, nous sortirons pour obtenir la démission de ce régime »

Les responsables du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) étaient face à la presse, le vendredi 07 août 2020, à Bamako pour inviter les uns et les autres à prendre part au grand rassemblement prévu pour le mardi 11 août 2020 à 14 heures sur le boulevard de l’indépendance de Bamako. « Le M5-RFP l’a dit dès le départ, le détournement massif à grande échelle des moyens destinés aux forces de défense et de sécurité fait partie des raisons pour lesquelles nous demandons le départ de ce régime…Le 11 août 2020, notre peuple démontrera au monde entier son rejet de ce régime. Le mardi nous sortirons pour obtenir ce que nous voulons ou nous ne rentrerons pas jusqu’à ce que nous obtenions la démission, de façon pacifique, démocratique et patriotique de ce régime », soulignent les responsables du M5-RFP.

Ce point de presse tenu le vendredi dernier a rassemblé les responsables, les militants et les sympathisants du M5-RFP. D’entrée de jeu, le coordinateur général de la Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko (CMAS), Issa Kaou Djim, comme à l’accoutumé, ne mâche pas ses mots. Selon lui, l’objectif du M5-RFP reste le même : il s’agit de la démission du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et de son régime. «…La démonstration de force qui est prévue pour le mardi prochain au boulevard de l’indépendance, j’invite tout le monde à sortir pour demander la démission du président IBK, la démission du Premier ministre Boubou Cissé, pour la restauration du Mali, pour dire non au diktat de la CEDEAO », a-t-il dit. Cependant, il a invité les uns et les autres à lutter pacifiquement sans violence. A sa suite, Dr. Choguel Kokalla Maïga du M5-RFP a fait savoir que le combat du M5-RFP est celui de la restauration de la dignité des Maliens. A ses dires, le budget alloué à la magistrature n’est pas à hauteur de souhait. « Les arrestations arbitraires et les jugements expéditifs contre les militants du M5-RFP qui ne font qu’exercer un droit constitutionnel sans violence ne nous paraissent acceptables. Dans tous les cas, le M5-RFP est décidé à aller au bout de son combat et les intimidations, les condamnations expéditives, les enlèvements n’auront pas raisons de la volonté de notre peuple et de notre jeunesse…le M5-RFP l’a dit dès le départ, le détournement massif à grande échelle des moyens destinés aux forces de défense et de sécurité fait partie des raisons pour lesquelles nous demandons le départ de ce régime », a-t-il dit. Pour lui, la démocratie, c’est la bonne gestion, c’est la vertu. « Nous demandons à tout le monde, à toute cette majorité silencieuse de sortir massivement à Bamako, dans les capitales régionales, dans les grandes villes, dans la diaspora pour rejeter ce régime et que le monde entier voie clairement que le peuple malien a définitivement tourné le dos à ce régime. Le 11 août 2020, notre peuple démontrera au monde entier son rejet de ce régime. Le mardi nous sortirons pour obtenir ce que nous voulons ou nous ne rentrerons pas jusqu’à ce que nous obtenions la démission, de façon pacifique, démocratique et patriotique de ce régime »,  a indiqué Dr. Choguel K Maïga. Dans une déclaration lue par Ibrahim Ikassa Maïga du Mouvement Espoir Mali Koura (EMK), le M5-RFP exige la démission d’IBK et son régime pour permettre l’ouverture d’une transition. Le M5-RFP réclame aussi la libération de l’honorable Soumaïla Cissé enlevé par les groupes armés le 25 mars 2020 au nord du Mali. Par ailleurs, Ibrahim Ikassa Maïga a fait savoir que le M5-RFP exercera son droit à la désobéissance civile sur l’ensemble du territoire national. Quant à Me Mountaga Tall du M5-RFP, il y  aura une démonstration de force, une mobilisation sans pareille, le mardi 11 août 2020 au monument de l’indépendance de Bamako. « Nous allons sortir le mardi à 14 heures au monument de l’indépendance et nous ne rentrerons pas sans obtenir la démission d’IBK et de son régime », a-t-il dit. Selon Mme Sy Kadiatou Sow de la Plateforme Anw Ko Mali Dron, tout a été fait pour créer la division au sein du M5-RFP mais en vain. «Nous sommes sur le chemin de la vérité», a-t-elle dit. Elle a indiqué que l’objectif recherché est la démission d’IBK et  de son régime. Elle a invité les uns et les autres à rester mobilisés pour la satisfaction des revendications. Me Mohamed Aly Bathily du M5-RFP a saisi l’occasion pour régler ses comptes avec le ministre de la justice et des droits de l’Homme, garde des sceaux, Me Kassoum Tapo. Au cours de ce point de presse, Dr. Oumar Mariko du parti SADI a invité tout le monde à se lever pour exiger la bonne gouvernance au Mali et pour la démission d’IBK. Selon lui, le 11 août 2020 sera la victoire du peuple.

Aguibou Sogodogo

Source: Journal le Républicain-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *