Les populations de Kremis à la délégation des FARE : « Nous remercions Modibo Sidibé pour cette visite »

Le Président des Forces alternatives pour le renouveau et l’alternance (FARE), Modibo Sidibé, à la tête d’une modeste délégation, séjourne depuis le 10 septembre dernier dans la région de Kayes. L’objectif de « cette rencontre citoyenne » comme l’ont dénommée les responsables des Fare, est de s’enquérir  des réalités des communautés afin de proposer des solutions. 

Modibo Sidibe fare visite region kayes village kremis

Il s’agit d’instaurer un espace d’échanges avec la population afin de partager les problèmes et faire des suggestions et propositions pertinentes. Les visites aux notabilités des localités du Mali profond permettent de prendre langue avec les vrais acteurs de la communauté sur leurs conditions de vie. Le 11 septembre, dans l’après-midi, c’était la grande mobilisation dans la commune de Kremis, située à plus de 700 km de Bamako pour réserver un accueil chaleureux à l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé et sa suite. Les jeunes filles et garçons, autorités traditionnelles et communales étaient au rendez-vous sur la place publique qui a refusé du monde au point qu’il était difficile de se frayer un chemin. L’émotion était perceptible chez les populations qui avaient le sentiment d’être délaissées par les autorités nationales.

«Nous remercions Modibo Sidibé pour cette  visite chez nous en période d’hivernage. Celui qui accepte de venir chez nous en cette période est des nôtres », témoigne Bouillagui Traoré, représentant du chef de village de Kremis. L’opportunité  était bonne pour Mamadou Traoré, conseiller municipal à Kremis, d’énumérer les problèmes auxquels la commune de Kremis est confrontée. Il s’agit de l’état de la route qui rend la localité inaccessible, la destruction des cultures par les oiseaux, les problèmes d’accès l’eau dans ces zones à la  porte du désert. Diadjé  Doucouré et Mamadou Dembélé, tous deux de la section France du parti FARE sont  respectivement originaires des communes de Gory et de Kremis. Ces deux figures de la diaspora malienne en France, acquises à la cause de Modibo Sidibé, n’ont pas tari d’éloges à l’endroit du Président des Fare pour sa loyauté, son patriotisme et son sens de l’écoute. C’est pourquoi, ils étaient au premier rang pour conduire leur champion chez les notables des localités de Kirane, Lankanguemou, Kakhoulou, Kotie, Bandiougoula Tambara, komeoulou, Sambaga.

Dans la localité de Lankanguemou, les populations reconnaissent que Modibo Sidibé est un habitué de leur zone à  accès difficile. « Nous reconnaissons que le président du parti FARE n’est pas à sa première visite dans notre localité comparativement à d’autres qui n’ont jamais mis le pied chez nous. A la prochaine élection, nous choisirons celui qui nous connaît », déclare un des conseillers  du chef de village de Lankanguemou. Amadou Cissé, Président des jeunes du parti FARE a  galvanisé la jeunesse pour sa présence  massive à la rencontre citoyenne. Après avoir écouté les notables, les jeunes et les femmes, Modibo Sidibé a répondu que l’objectif de sa visite est atteint car les échanges ont permis de faire jaillir  les vrais problèmes et les besoins réels de la population. Il rassure qu’il jouera sa partition le moment venu.

Modibo L. Fofana, Envoyé spécial

Le challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *