Les partisans d’IBK manifestent et crient victoire dans les rues de Bamako

Bamako – Alors qu’aucun résultat n’a encore été officiellement divulgué mais que ceux des bureaux de votes sortent progressivement des différents QG, les partisans de certains candidats à l’élection présidentielle, en l’occurrence IBK, manifestent déjà dans les principaux centres névralgiques de Bamako pour crier la victoire dès le premier tour comme constaté sur place par KOACI.COM ce dimanche soir.ibrahim boubacar keita rpm ibk quartier fleuve

Nous apprendrons que cette action était préméditée dans les plans du rassemblement pour le Mali (RPM), le parti du candidat IBK.

Cette journée électorale a par ailleurs été marquée par une forte mobilisation des Maliens pour élire leur président, tous conscient de l’urgence à tourner la page de la transition, et surtout à doter le pays d’un pouvoir investi du suffrage populaire. Le vote a eu lieu sur l’ensemble du territoire national, avec des difficultés liées aux insuffisances de l’organisation : des nombreux électeurs n’ont pu voter alors même qu’ils disposent d’une carte d’électeurs Nina, parce que n’ayant pas retrouvé leur nom sur la liste du bureau de vote. Les personnes dans cette situation sont rentrées chez elles bredouilles.

A Bamako, dans les six communes du district, l’engouement était certain chez les électeurs, pour le scrutin de ce dimanche. Les centres de vote étaient pris d’assaut par les électeurs dès 7 heures, l’ouverture des bureaux étant fixée à 8 heures. Mais dans de nombreux centres de Bamako, les bureaux n’étaient pas prêts à fonctionner, fautes de certains matériels de bureau. C’est le cas par exemple de nombreux bureaux des centres de Badalabougou en Commune V, de Doumazana, de Boulkassoumbougou et de Sotuba en Commune I, dont certains ne commenceront à voter qu’à 11 heures. Quant aux centres de vote de Dar-Salam, N’Tominkorobougou, Ouolofobougou Bolibana (Camp Digue) en Commune III du District de Bamako, les difficultés étaient perceptibles dans la grande affluence des électeurs au sein de ces centres, de nombreux votant ne parvenant pas à retrouver leurs bureaux de vote. Les numéros orange Mali et Malitel devant servir à situer les électeurs pour retrouver leur bureau de vote ne fonctionnaient plus, saturés parce que trop sollicités.

Au centre de Dar-Salam sur les 15 bureaux de vote, 13 seulement étaient fonctionnels. Pourquoi les deux bureaux restant n’ouvrent pas ? Comment les électeurs de ce bureau accompliront-ils leur devoir civique ?

Dans d’autres centres comme à Badalabougou koaci a constaté que des bureaux n’avaient pas ouvert suscitant beaucoup d’interrogation sur la finalité de cette lacune. Pour le coordinateur du centre de Dar-Salam, «nous ne savons pas pourquoi les deux derniers bureaux ont été éliminés. C’est le moins que l’on puisse vous dire d’abord. C’est pourquoi nous sommes envahis par les électeurs comme vous le voyez ». Pour le délégué de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Karamoko Djéidi Sylla, « dans ce centre, je crois que c’est treize bureaux qui ont été retenus au dernier moment. En tout cas, à la CENI on nous dit que ces treize bureaux de vote qui existent ici. C’est pour quoi, il y a treize agents de la CENI». Question, les urnes de ces centres annulés au dernier moment ou à l’insu de certains organes, seront-elles sous bonnes surveillances ?

A N’Tominkorobougou et Ouolofobougou (Camp Digue), c’est également la grande mobilisation et l’errance des électeurs qui ne retrouvent pas leur bureau de vote. Selon le coordinateur du centre de vote de N’Tominkorobougou, Mamby Camara, «ici nous avons 20 bureaux de vote. Nous avons pu surmonter des petits problèmes rencontrés au début des opérations de vote, mais le problème qui demeure est un casse tête pour nous, c’est la recherche des bureaux de vote par les électeurs. Ils ont du mal à retrouver leurs bureaux».

Alors qu’aucune véritable tendance ne se dessine clairement à cette heure, koaci reviendra sous peu sur ce qui se déroule actuellement à Bamako, évoqué en début d’article, en espérant que ces manifestations n’engendreront pas de violences avec les supporters des autres candidats qui pourraient peut être être, en réaction, inspirés par le plan d’après vote du RPM.

 

Ib

Source: bamada.net

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *