Les étudiants du flash forcés, par les leaders de l’AEEM, à assister à un meeting de soutien à IBK

Jeudi 21 juin, des étudiants de la FLASH, ainsi que ceux d’autres facultés ont été convoqués, par leur responsable de classe, à venir passer leurs examens de rattrapage.


Mais quelle ne fût leur surprise après quelques heures d’attente, ils ont été sortis de leur amphithéâtre par les leaders de l’AEEM. Avant de se voir ordonnés, sous la menace de leurs armes, d’embarquer à bord des bus affrétés à cet effet.
Destination : le lieu du meeting de soutien à la candidature d’IBK. Si certains étudiants ont résisté, d’autres ont, malgré eux, meublé les gradins de ce meeting.
Interrogés, par nos soins, certains responsables de classe indiquent avoir été, eux aussi, forcés par les leaders de l’AEEM à convoquer les élèves par SMS.
L’alibi tout trouvé, celui des « examens de rattrapage », disent-ils, leur avait été imposé par les leaders de l’AEEM. Lesquels, ajoutent-ils, entendaient soutenir le pouvoir, en se servant des étudiants, dont ils sont censés défendre les intérêts.
Est-ce donc ainsi que les « souteneurs d’IBK » entendent-ils l’aider à gagner la présidentielle du 29 juillet prochain ?
Mauvais présage !

Oumar Babi

Source: Canard Déchainé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *