» Les échéances à venir vont se jouer principalement sur la crédibilité de ceux qui s’engagent à la conquête des suffrages «

Dans le cadre de sa visite de proximité, l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, président de l’ASMA-CFP, accompagné d’une forte délégation, a rencontré la population de la Commune rurale de Cinzana-Gare dans la région de Ségou. C’était lundi 24 février dernier. Une occasion pour lui de demander à la population d’œuvrer à instaurer une paix durable pour un Mali uni dans sa diversité.

 

Après un accueil chaleureux sous un soleil ardent, le maire de la Commune rurale de CinzanaGare, à 40 kilomètres de la ville de Ségou, Seïbou Touré a vivement salué l’ancien Chef du Gouvernement Soumeylou Boubèye Maïga pour avoir tenu sa promesse de venir rendre visite à sa localité afin de s’enquérir des préoccupations des populations. Il déplora que celle-là, composée de 72 villages, est loin des considérations des décideurs et des acteurs politiques, si ce n’est en période de campagnes électorales. Parmi les difficultés auxquelles elle est confrontée, il a cité le manque d’eau potable, d’accès à la santé, de routes, notamment les pistes reliant les villages entre eux, etc.

L’ancien Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a d’abord remercié la population de la commune rurale de Cinzana-Gare pour la qualité de son accueil, avant de rappeler que sa visite dans cette localité s’inscrit dans sa volonté d’être plus proche des populations et d’échanger avec elles autour de leurs préoccupations, des promesses faites quand il était encore Premier ministre.  » L’objectif de cette rencontre est une démarche de proximité, être plus proche des populations, échanger avec elles autour de leurs préoccupations et puis examiner les solutions ensemble « , a-t-il précisé.

Et d’ajouter que, la proximité avec les populations est impérative parce que la politique se fait avec les gens, pour les gens et par les gens. Pour lui, l’autre objectif c’est aussi de les encourager, de les préparer à intégrer l’unité nationale, à cultiver la fraternité, la confiance de manière à pouvoir mobiliser les uns et les autres afin d’atteindre des objectifs : instaurer une paix durable dans un Mali uni dans sa diversité.

Législatives du 29 mars prochain

Concernant la tenue des élections législatives de marsavril prochains, le président de l’Alliance pour la Solidarité au Mali-Convergence des Forces Patriotiques (ASMA-CFP) a demandé aux candidats de continuer à cultiver la proximité avec la population,  » surtout de ne jamais faire croire aux citoyens que nous venons régler leurs problèmes à leur place et que nous sommes porteurs de solutions à tous leurs problèmes et encore moins de faire des promesses qu’on a n’a pas les moyens de réaliser « .

Avant d’affirmer :  » une fois que vous prenez un engagement, après se soustraire à cet engagement, cela est vraiment compliqué. Donc, je pense que les échéances à venir vont se jouer principalement sur la crédibilité de ceux qui vont aller à la conquête des suffrages. C’est pourquoi, nous avons souhaité avoir nos représentants un peu partout dans l’ensemble du pays « .

Parlant du report des élections législatives réclamé par certains leaders politiques, Soumeylou Boubèye Maïga expliquera :  » Nous savons tous que la situation du pays est assez difficile mais il faut renouveler la légitimité des différentes institutions. Quel est le moment idéal pour le faire? La décision appartient à l’exécutif ». Et d’ajouter :  » Nous nous préparons en tant que parti, quelle que soit la solution décidée par l’exécutif. Et si c’est une solution qui est conforme à la réalité qui est de nature à rassembler, nous n’y verrons aucun problème ».

Puis de conclure :  » Les difficultés actuelles ne peuvent pas être une raison pour ne pas tenir les élections, sinon nous ne les ferons pas. Mais je ne porte pas une appréciation ou un jugement sur les uns et des autres, car les pouvoirs publics sont là pour départager en prenant les décisions avec l’ensemble des acteurs et surtout avec le peuple malien « .

Notons que pour les élections législatives du 29 mars prochain, l’ASMA-CFP est représentée par deux candidats à Ségou qui sont le président de la Commission des Finances, de l’Economie, du Plan et de la Promotion du Secteur privé à l’Assemblée nationale, Abdine Koumaré, député sortant et l’Entrepreneur Amadou Ballo, nouveau candidat à Cinzana-Gare dans la circonscription de Ségou. Les deux porteétendard du parti sont en alliance avec l’URD, la CODEM, le MPM, et l’UDD.

Daouda SANGARE Envoyé Spécial

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *