Législatives: tableau complet des duels attendus au second tour

Le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MATD) a procédé, ce 2 mars 2020, à la proclamation officielle des résultats provisoires complets du 1er tour de l’élection des députés à l’Assemblée nationale, scrutin du 29 mars 2020. Au terme d’une cette cérémonie sobre, il ressort des résultats annoncés par le chef du département, Boubacar Alpha BA, qu’un second tour aura lieu dans la quasi-totalité des circonscriptions électorales du pays à l’exception de de 10, à savoir : Kayes, Niono, Ménaka, Bourem, Youwarou, Kidal, Abeibara, Tessalit, Tin-Essako et Niafunké.

 

u terme des travaux de la commission nationale de centralisation des résultats, il ressort qu’au total 18 députés ont été élus dès ce premier dans les 10 localités citées ci-dessus.

15 partis en lice pour 129 sièges

Sous réserve de la validation desdits résultats par la Cour Constitutionnelle, les 129 autres sièges seront attribués à l’issue du second tour de ces législatives prévues pour les 19 avril 2020.

Pour la conquête de ces sièges, une quinzaine de partis politiques sont en lice. Il s’agit : du RPM (30 circonscriptions) ; ADEMA (26 circonscriptions) ; l’URD (23 circonscriptions) ; l’ASMA (11 circonscriptions) ; MPM (10 circonscriptions) ; l’ADP-Maliba (8 circonscriptions) ; la CODEM (8 circonscriptions) ; l’UDD (5 circonscriptions) ; le parti YELEMA (4 circonscriptions) ; le PRVM (3 circonscriptions) ; PS (2 circonscriptions) ; l’UM-RDA (2 circonscriptions) ; la SADI (2 circonscriptions) ; la CDS Mogotiguiya (1 circonscription) ; PARENA (1 circonscription).

À Bamako, 14 sièges restent à pourvoir. Ainsi, en Commune I, l’alliance RPM-ADEMA-PASJ avec 6 601 voix soit 22,74 % croisera le fer avec liste PRVM-FASOKO qui a enregistré 4 336 voix au premier tour, soit 14,94 %.

En Commune II, la liste RPM-MPM-ADEMA-PASJ arrivée en tête avec 5 711 voix soit 44,06 % tentera de conserver son avance face à l’alliance ADP-MALIBA-URD-CODEM qui a obtenu 2 228 voix, soit 17,19 %.

En commune III : l’URD avec 1 950 voix, soit 9,37 % va devoir se battre contre la liste CADM 1 837 voix, soit 8,83 % pour l’unique siège de député à l’AN.

Toujours dans la capitale, en Commune IV, le parti YELEMA, le Changement, avec 8 543 voix, soit 28,80 % tentera de garder à distance l’alliance UDD-PSDA avec 5 610 voix, soit 18,91 % pour enlever les deux sièges.

En commune V, le second tour oppose ce 19 avril 2020, l’alliance RPM-APR qui est arrivée en tête avec 7 299 25,98 % celle URD-ADEMA-PASJ-ADP-MALIBA avec 6 386 voix, soit 22,73 %.

Enfin, en commune VI, la liste RPM-ADEMA-PASJ-PS avec 6 735 voix, soit 19,89 %, sera face à la liste URD-LDC 5 qui a obtenu 177 voix, au premier tour, soit 15,29 %.

Pas de second tour à Kayes ville 

En première région (Kayes), à l’exception du chef-lieu de région, la bataille s’annonce rude dans les autres circonscriptions électorales.

Ainsi, à Yélimané, la liste RPM-YELEMA arrivée en tête 20 859 voix, soit 49,38 % au premier tour croisera le fer avec l’alliance UM-RDA-FASO-JIGI-ADEMA-PASJ 12 691 voix, soit 30,04 %.

À Bafoulabé, l’alliance MPM-ADEMA-PASJ avec 14 618 voix, soit 29,53 %, va en découdre avec la liste ASMA-PRVM FASOKO-FARE ANKA WULI 8 434 voix, soit 17,04 %.

À Kéniéba, l’alliance RPM-ADEMA-PASJ 10 582 voix, soit 28,93 %, sera opposé à la CODEM 9 533 voix, soit 26,06 %.

Dans la localité de Diéma, l’alliance ADEMA-PASJ-RPM 15 693 voix, soit 44,93 %, va essayer de conserver son avance confortable face à la liste l’alliance MPM-URD 5 136 voix, soit 14,70 %.

Dans la capitale de l’arachide (Kita), l’alliance ADEMA-PASJ-RPM avec 15 693 voix, soit 44,93 %, va se défendre contre la liste RPM-URD 27 889 voix, soit 35,65 %.

Enfin, à Nioro du Sahel, le second tour des législatives opposera l’Alliance URD-MPM 10 353 voix, au premier tour, à l’Alliance ADEMA-PASJ-ADP-MALIBA-YELEMA 10 311 voix, soit 23,57 %.

Second tour partout à Koulikoro

En deuxième région, Koulikoro, un second tour aura lieu dans l’ensemble des circonscriptions électorales.

À Nara où l’alliance ADEMA-PASJ-RPM-ADP-MALIBA, qui a obtenu 12 376 voix, soit 29,27 %, doit sortir la grande artillerie pour écarter l’alliance ASMA-MPM-URD, 11 438 voix, soit 27,05 %.

À Kolokani, la liste MPM-MPR avec 13 149 voix, soit 27,64 %, affronte l’alliance RPM-ASMA-CFP, 12 542 voix, soit 26,37 %.

Autres duels attendus, à Kati, l’alliance RPM-URD-ADEMA-PASJ, qui a récolté 33 608 voix, soit 32,68 % au premier tour, sera défiée par l’alliance ASMA-CFP-UM-RDA-ADJS HORONYA TON-PARENA-PRVM FASOKO, 29 908 voix, soit 29,08 %.

Dans le Mandé (Kangaba), la liste UDD, 4 726 voix, soit 22,32 %, sera opposée à celle RPM 3 896 voix, soit 18,40 %.

Dans la cité du Mégétan (Koulikoro), l’alliance RPM-URD avec 13 929 voix, soit 38,06 %, au premier tour, tentera de confirmer sa suprématie face à l’ASMA-CFP-CODEM, 8 200 voix, soit 22,40 %.

De même, à Dioïla, le parti majoritaire (RPM), arrivé en tête avec 46 930 voix, soit 43,01 %, doit faire face au groupement MODEC-URD-ADP-MALIBA 22 864 voix, soit 20,95 %.

Enfin, à Banamba, l’alliance RPM-ADEMA-PASJ arrivée en tête avec 16 399 voix, soit 40,95 %, entend barrer la route de l’hémicycle à l’alliance ADP-MALIBA-PARENA, 15 081 voix, soit 37,66 %.

Pas de vainqueur au

1er tour à Sikasso

Dans la troisième région (Sikasso) aucune liste n’est parvenue à s’imposer dès le 1er tour. Pour départager les candidates, un second tour aura lieu entre les protagonistes ce 19 avril.

Ainsi, à Bougouni entre l’alliance CDS-MOGOTIGUIYA-ADEMA-PASJ-CODEM, qui est arrivée en tête avec 33 633 voix, soit 38,18 %, croise le fer avec l’alliance RPM-URD-MPM, 24 704 voix, soit 28,04 %.

À Yafolila, la liste RPM-ADEMA-PASJ avec 12 769 voix, soit 30,59 %, doit affronter le PMK-PDES, 10 714 voix, soit 25,67 %.

À Kolondiéba, l’alliance URD-RPM, 13 517 voix, soit 28,08 %, tentera de barrer la route au parti SADI, 12 647 voix, soit 26,27 %.

Plus au sud, à Kadiolo, l’alliance RPM-ADEMA-PASJ, 11 525 voix, soit 31,92 %, sera face à la liste PARENA-URD qui a eu 10 207 voix, soit 28,27 %.

Dans la capitale de l’or blanc (Koutiala), l’alliance ADEMA-PASJ-SADI-UDD-CODEM (DANAYA) avec 46 712 voix, soit 42,08 % au premier aura fort à faire avec la liste MPR-RPM-URD-PRVM-FASOKO (NIETA) 41 639 voix, soit 37,51%.

À Yorosso, l’alliance RPM-ADEMA-PASJ qui a récolté 12 829 voix, soit 31,77 %, va tenter de tirer son épingle du jeu face à l’alliance URD-CODEM, 10 037 voix, soit 24,86 %.

Dans la cité verte, (Sikasso) la liste ADEMA-PASJ-ASMAA-CFP-ADP-MALIBA-FCD avec 34 556 voix, soit 31,63 %, va tenter de conserver son avance face l’alliance RPM-CODEM-URD, 32 897 voix, soit 30,11 %.

Pas de second à Niono

Dans la quatrième région administrative du Mali (Ségou), à l’exception de Niono, un second tour sera organisé dans toutes les autres circonscriptions.

Ainsi, dans la ville de Ségou, l’alliance ADEMA-PASJ-ADP-MALIBA qui a obtenu 36 033 voix, soit 36,93 %, sera face à l’alliance ASMA-CFP-URD-CODEM-UDD-MPM 27 681 voix, soit 28,37 %.

À Barouéli, l’alliance RPM-ADEMA-PASJ-ASMA-CFP avec 15 476 voix, soit 34,61 %, sera face à liste MPM-URD-CODEM, 13 535 voix, soit 30,27 %.

À Bla, à l’alliance RPM-ADEMA-PASJ avec 15 291 voix, soit 23,72 %, doit justifier, ce 19 avril 2020,  son avance sur la liste APM-MALIKO-ASMA-CFP-MPM, 13 510 voix, soit 20,96 %.

Dans le pays Boua, à San, la liste RPM-ADEMA-PASJ avec 27 853 voix, soit 40,85 %, croisera le fer avec l’alliance UFDP-SAMATON-ASMA-CFP-MPM-URD, 26 991 voix, soit 39,59 %.

À Macina, la liste PARENA-PRVM-FASOKO avec 10 139 voix, soit 21,10 %, va défendre sa légère avance face à liste ASMA-CFP 10 130 voix, soit 21,08 %.

Enfin, à Tominian, l’alliance ASMA-CFP-UDD-MPM avec 9 802 voix, soit 20,07 %, n’est pas prête à lâcher-prise face à l’alliance ADEMA-PASJ-PCR-PS YELENKURA 8 939 voix, soit 18,30 %.

L’exception de Youwarou

À centre du pays, à Mopti, il n’y aura pas de second tour à Youwarou. Par contre, dans les autres circonscriptions, un second tour aura lieu pour départager les candidats encore en lice.

C’est le cas à Ténenkou où l’alliance RPM-URD avec 4 943 voix, soit 35,88 %, doit défendre son avance face à la liste UDD, 3 786 voix, soit 27,48 %.

Dans la ville mystérieuse de Djenné, l’alliance URD-RPM, qui n’était pas loin de l’emporter dès le 1er avec 20 195 voix, soit 47,88 %, doit justifier son avance face à l’Alliance pour la solidarité au Mali et en Afrique-convergence des forces patriotiques, 11 983 voix, soit 28,41 %.

Dans la Venise malienne (Mopti), l’alliance ADEMA-PAS J-URP-RPM qui a décroché la première place avec 19 849 voix, soit 37,13 %, va tout mettre en œuvre, pour tenter de garder à distance l’alliance YELEMA-PS YELENKURA-UDD, 13 465 voix, soit 25,19 %.

Au pays Dogon, à Bandiagara, l’alliance CODEM-ADEMA-PASJ-RPM avec 28 010 voix, soit 42,85 %, doit renforcer sa position face à son poursuivant direct au premier tour, la liste UDD-URD-MPM, 11 886 voix, soit 18,19 %.

À Douentza, la bataille s’annonce rude, ce 19 avril, entre l’alliance RPM-URD, 29 102 voix, soit 38,19 % et l’alliance ADEMA-PASJ-ASMA-CFP, 25 013 voix, soit 32,83 %.

À Koro : liste ‘’Le Mali qui Bouge-l’Alliance AMA-KENE’’ avec 19 366 voix, soit 29,80 %, doit essayer de bouger un peu plus vite que son devancer la CODEM, 10 708 voix, soit 16,48 %, pour confirmer son avance.

Enfin, à Bankass, l’alliance UDD-RPM-MPM avec 14 903 voix, soit 30,12 %, sera opposée à l’alliance CODEM-PARENA, 6 275 voix, soit 12,68 %, pour ce second tour.

Second tour attendu à Tombouctou

Dans la cité des 333 Saints (Tombouctou), aucun candidat n’est parvenu à ses objectifs dès le premier, à l’exception du chef de file de l’opposition, dans son fief, à Niafunké.

Le second tour opposera à Goundam le RPM avec 18 236 voix, soit 30,03 %, à l’URD, qui a obtenu 14 025 voix, soit 23,10 %, au premier tour.

A Diré, le RPM avec 11 272 voix, soit 39,75 %, fera face à la liste Indépendante mouvement démocratique malien, qui a récolté 5 317 voix, soit 18,75 %, au premier tour.

Enfin, à Gourma Rharouss, l’APR, 23 121 voix, soit 48,99 %, qui n’était plus qu’à un doigt de l’emporter au premier tour doit confirmer cette avance face au RPM, 17 460 voix, soit 37,00 %.

Au nord du pays, à Gao, à l’exception de Bourem Foghas, le second sera organisé pour départager les candidats dans les autres circonscriptions électorales.

Ainsi, dans la cité des Askia (Gao), la liste ADEMA-PASJ-ASMA/CFP, qui caracole en tête avec 32 069 voix, soit 48,63 %, ne devrait pas trembler, face à l’alliance RPM-CODEM, 19 408 voix, soit 29,43 %.

Également, à Ansongo, la liste Indépendante Espoir Ansongo avec 2020 16 517 voix, soit 29,99 %, doit mettre toutes ses forces dans la bataille ce 19 avril 2020 pour écarter la liste ADEMA-ASMA-CFP 14 258 voix, soit 25,89 %.

Par Abdoulaye OUATTARA

INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *