Législatives à Kolondiéba : Duel à mort entre Oumar Mariko et son ex-colistier Moussa Coumbéré

Oumar MARIKO sadi

Alliés en 2007, le secrétaire général du parti SADI et son ex-camarade Moussa Coumbéré et ex-président de la coordination du parti à Sikasso, Daouda Moussa Koné, sont opposés pour les législatives du 24 novembre. Il s’agit sans nul doute d’un duel à mort entre les deux ex-alliés.

Pour les élections législatives du 24 novembre, certaines localités donnent lieu à de belles empoignades comme à Kolondiéba, fief du tonitruant député sortant Oumar Mariko qui doit cravacher fort pour sortir gagnant du duel qui l’oppose à son colistier Moussa Coumbéré de 2007 avec qui il avait élu dès le premier tour. Cette fois-ci, il va partager l’électorat avec M Koné, son ex bras droit, ex- trésorier du bureau national du parti SADI et ex-président de la coordination de Sikasso  et d’autres camarades démissionnaires qui ont depuis  rallié l’URD et qui restent populaires dans la localité.

Les joutes s’annoncent très âpres entre Oumar Mariko et ses anciens « amis » à qui il n’a jamais pardonné le départ du parti. Le ton a déjà été donné lors d’un récent déplacement  dans la localité pendant lequel l’ex-dirigeant estudiantin se serait attaqué violemment à ses ex-camarades. « Je ne répond aux attaques qu’on m’adresse. Je dois incarner la responsabilité. Mon défi c’est d’avoir la confiance renouvelée de mes électeurs pour un second mandat, que je place sous le signe de la continuité », a réagi Moussa Coumbéré.

Reste qu’il y a aussi un enjeu  personnel  pour Oumar Mariko qui reste  sous la menace d’une poursuite judicaire dans « l’assassinat des deux étudiants » sur le campus le 30 avril 2012. D’ailleurs, pour ce dossier, son immunité a été levée en mars dernier tout comme celle de 6 autres députés dont des chefs rebelles pour d’autres motifs.

Tout comme à Kolondiéba, Niono représente un autre défi pour Oumar Mariko, son  autre fief où  il  a fait le plein des voix lors de la dernière présidentielle. Mais pour ces législatives, il va devoir batailler une fois de plus contre d’anciens camarades qui ont rejoint eux-aussi l’URD. Il s’agit de l’ex administrateur du parti SADI, Sidi Ongoïba, et la députée sortante Oumou Coulibaly, qui auront en face d’eux Mamadou Belco Doumbia (Administrateur de la radio Kayira de Niono). On attend donc avec impatience les résultats du scrutin du 24 novembre dans ces deux localités.

 

 

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *