Législatives 2018 : au RPM le choix des hommes crée des frustrations

Le parti au pouvoir est en phase d’implosion dans la quasi-totalité des circonscriptions électorales à un mois du scrutin législatif. Les frustrations gagnent du terrain.

Le cas de Kenieba où les deux députés du parti ont rendu le tablier, même cas presque de figure à Kolokani, sans oublier d’autres localités ou des démissions sont attendues. Le cas de la commune V du district de Bamako risque d’imploser le parti du Tisserand.

En effet, le président du bureau exécutif veut être député. Ce qui complique la tâche à Moussa Timbiné, actuel 1er vice-président de l’hémicycle qui a la prétention d’occuper le fauteuil d’Issiaka Sidibé, selon des sources proches. L’annonce de la candidature de Bocary Treta vient à un moment où le RPM en commune V s’apprêtait à faire alliance avec le RJM de Kimbiri et de l’Adema avec Mme Katilé, l’épouse du secrétaire général de l’UNTM.

Certains ténors du parti en commune V s’apprêtent à virer à l’URD de Soumaïla Cissé. Si jamais, ils ne sont pas inscrits sur la liste du RPM. Le nom du maire de la commune V est beaucoup cité pour avoir invité M. Treta à se présenter en commune V. En tout cas, les observateurs attendaient la candidature du président Bocary Treta dans le cercle de Teninkou dans la région de Mopti.

Après les démissions de plusieurs députés RPM pour frustration, plusieurs conseils communaux ont déjà quitté le parti. Aujourd’hui, ce sont les partis du chef du gouvernement (ASMA), la CODEM de Housseini Amion Guindo, l’Adema ou encore l’URD de Soumaïla Cissé qui reçoivent les désespérés du parti au pouvoir.

S.T.

Source: Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *