Législatives 2013 en commune VI : Sénou se mobilise pour l’Alliance ADEMA- URD- MPR

 logoADEMA

Après Magnambougou, Missabougou, Banankabougou les trois candidats de l’alliance ; Me Demba Traoré de l’URD, Massitan Keïta de l’ADEMA/PASJ et Saoudatou Dembélé du MPR ont mis le cap sur Sénou.

Dimanche 10 novembre, les portes étendards de l’Alliance URD, ADEMA/Pasj et MPR étaient en meeting à Sénou en vue de convaincre leur électorat pour les législatives du 24 novembre prochain. Le terrain de foot de Sénou a été choisi pour servir de cadre à l’événement. Les candidats et leurs délégués ont été reçus dans une grande ferveur par les militants et sympathisants qui se sont fortement mobilisés. Une mobilisation qui n’est pas passée inaperçue aux yeux du porte parole des candidats Me Demba Traoré. « Nous sommes très heureux d’être accueillis par cette foule immense. Cette forte mobilisation des populations de Sénou nous rappelle le grand monde du jour de lancement de la campagne à Magnambougou», a-t-il affirmé. Après les mots de remerciements et de reconnaissance, Me Demba Traoré comme partout, a expliqué au public le rôle du député. Selon lui « le député doit entre autres contrôler les actions gouvernementales, proposer et voter des lois, informer et sensibiliser sa population sur les différentes lois avant leur adoption par l’Assemblée Nationale ». Avant d’ajouter que le député peut aider le maire à trouver des partenaires dans le domaine du développement de la commune.

 

Par ailleurs, Me Demba a présenté au public  un spécimen du bulletin de vote sur lequel il est longuement revenu sur les symboles des trois partis à l’électorat afin qu’il ne se trompe pas de choix.

 

Pour sa part Salia Samaké, le président de la coordination communale dira que « l’Alliance se fixe comme objectif de remporter la victoire dès le premier tour, c’est-à-dire à 18h du 24 novembre avec le soutien et l’engagement des populations de la commune VI ».

 

Quant au représentant du chef de quartier de Sénou, au nom de sa population, il a exprimé ses sincères remerciements à Saoudatou Dembélé pour l’aide qu’elle a apporté aux victimes des inondations de 2010 à Sénou, ainsi qu’à ses autres coéquipiers.       Ainsi, le représentant du chef village, les associations féminines et les groupements de jeunes de Sénou appellent tous à une mobilisation générale le 24 novembre pour une victoire finale de l’Alliance (URD, ADEMA/PASJ, MPR)

 

Lassina NIANGALY

 

 

Liste Adema de Tenenkou :

Tahirou Cissé et Amadou Tamboura : Le duo gagnant

 

Même si une élection n’est jamais gagnée d’avance, il est loisible de reconnaître qu’à Ténenkou le suspens est très minime et, en principe, la liste ADEMA devrait être élue sans coup férir. Non pas parce que les adversaires d’en face sont faibles, mais en raison de la qualité, de la lignée généalogique (les origines) et de la popularité des candidats qui la composent, à savoir Tahirou Allaye Cissé, chef de bataillon à la retraite et Amadou Tamboura, enseignant et Maire de Wouro Ardo.

 

Avec ces deux personnalités, vraies autochtones de Ténenkou, l’affaire peut être dans le sac dès le 1er tour. Les populations de Ténenkou, qui aspirent à un profond changement, doivent œuvrer pour cela et faire un vote utile le dimanche 24 novembre en portant Tahirou Cissé et Amadou Tamboura au trône. Il y va de leur bonheur et de leur avenir.

 

La campagne électorale pour le scrutin législatif  du 24 novembre bat son plein, et a atteint sa vitesse de croisière dans certaines localités. Chaque candidat ou liste y va de sa stratégie pour attirer  l’adhésion des populations à sa cause. S’il y a une liste qui ne devrait pas avoir de stress majeur à ce sujet, c’est bien celle de l’ADEMA à Ténenkou. Et pour cause, elle est menée par deux baobabs du terroir, en l’occurrence Tahirou Cissé et Amadou Tamboura.

Sans aucun doute, ces deux Abeilles sont appelés à défendre, pour la législature 2013-2018, les intérêts de la nation et ceux des populations du cercle de Ténenkou au sein de l’hémicycle. Notre optimiste se fonde principalement sur les nombreux  atouts dont recèlent les deux candidats.

 

La première force de Tahirou et Amadou, c’est qu’ils sont de vrais autochtones de Ténenkou de part leur généalogie. Tahirou Allaye Cissé est le fils de Abdoulaye, petit fils de Amadou, arrière petit fils de Abdel Kader et arrière-arrière petit fils de Bory Hamsalah, le fondateur de la ville de Ténenkou en 1818. Mieux encore, il est l’homonyme et le fils de  Tahirou Cissé ou Améri Macina, chef de canton et médaillé d’or de l’indépendance que tous les Macinanké connaissent.

Quant à Amadou Tamboura, il est l’homonyme et le petit fils de Améri Mayo, un chef de canton très connu de la zone inondée du Macina. Alors, les populations de Ténenkou doivent savoir que si elles votent la liste ADEMA, elles auront contribué à élire deux fils du terroir.

La deuxième force de la liste ADEMA, c’est que Tahirou et Amadou sont basés à Ténenkou contrairement certains candidats qui ne partent à Ténenkou que pendant les vacances scolaires pour aller ressourcer leurs enfants ou bien quand ils ont des intérêts en jeu tels que ces élections législatives. Donc Tahirou et Amadou vivent le quotidien des Ténenkois, ils mangent les mêmes repas, boivent la même eau, partagent les mêmes bonheurs et les mêmes peines. En un mot, ils connaissent ce que les populations du cercle de Ténenkou veulent, les problèmes qu’ils vivent et comment il faut les résoudre. Maintenant, c’est à ces populations d’en être conscientes et de les porter au perchoir.

Le troisième atout du duo Tahirou Cissé et Amadou Tamboura, c’est leur ambition pour la nation et pour le cercle de Ténenkou.

 

« Nous sommes candidats pour qu’ensemble, main dans la main avec les populations, nous réalisions le bonheur du Macina, car le Macina aspire à un profond changement », nous confie Tahirou Cissé. Qui regrette qu’aujourd’hui, à Ténenkou, le kilo de viande coûte 2000F et celui du poisson 1750F alors que le Macina est une zone agro sylvo pastorale par excellence.

En tant que dignitaires du Macina, les deux candidats tiennent à sauvegarder la culture du Macina, à relever le défi de l’école (Amadou est un enseignant), à multiplier le nombre de centres de santé et à les équiper, à obtenir la gratuité des soins pour les enfants de moins de 5 ans et de la césarienne.

 

Ils promettent aussi d’œuvrer à ce que la route Ténenkou-Ké Macina soit bitumée.

Ils entendent enfin agir pour ramener la sécurité dans la zone, car le Macina est aujourd’hui l’une des zones les plus insécurisées du Mali. L’expérience militaire du Commandant Tahirou Cissé (qui a servi pendant 41 ans dans l’armée malienne) aidera en cela.

Tahirou et Amadou entendent réaliser tous ces défis dans le cadre de lois qui seront proposées et votées à l’Assemblée nationale.

 

Lorsqu’ils seront élus, ils entendent rester en contact permanent avec les populations, recueillir régulièrement leurs préoccupations, remonter celles-ci à l’hémicycle et faire à leurs mandants la restitution de toutes les sessions parlementaires.

En conclusion, comme futurs députés de Ténenkou, on ne peut pas trouver mieux que Tahirou Cissé et Amadou Tamboura. Alors, population de Ténenkou, « A vos cartes NINA ».

 

 

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *