Legislative en commune VI : De belles empoignades en vue

legislative battaille rage politique mali

En commune VI du District de Bamako, trois grandes alliances électorales s’apprêtent à s’affronter lors des prochaines élections législatives. Il s’agit des alliances : Adema- URD- MPR ; UMPC-ADP Maliba et RPM-UDD SABATI. Certes, il y a d’autres candidats qui sont des indépendants, mais, ces trois alliances sont, à nos yeux, les plus grandes et dont les chances sont réelles lors des élections législatives de Novembre 2O13.

L’alliance électorale ADEMA-URD-MPR est confrontée à plusieurs problèmes car, la candidate de l’Adema, Massitan Keïta, n’est pas bien connue à la base et le choix porté sur elle a engendré des frustrations. Moustaphe Fomba était également candidat à la candidature de l’Adema à l’élection législative. En désespoir de cause, il risque de chercher ailleurs. Dès lors, il faut comprendre qu’il y aura des problèmes à l’Adema dont les membres iront en rangs dispersés à ces élections.

 

A cette dissidence, il faut ajouter l’absence de Yacouba Diallo qui était le bailleur de fonds de l’Adema en commune VI du district de Bamako. En outre, il faut souligner le départ d’Adama Doumbia de l’Adema, devenu conseiller municipal à l’UMPC. Cela représente également une menace pour l’alliance Adema. En cette veille d’élections législatives, il y a très peu de probabilité que cette alliance puisse résoudre tous ces problèmes, même si à l’Adema on dit n’avoir pas peur de l’alliance UMPC.

 

Cette alliance est représentée par Adama Doumbia, le président de la voix du peuple, Mohamed Ben Haco et Cheick Hamalla Bah, premier vice-président de l’ADP Maliba. Adama Doumbia est bien connu à la base. Ill promet de rendre la vie difficile à l’alliance Adema-URD- MPR. Quant à Cheick Mohamed Bah, il n’est pas bien connu du public.

 

L’Alliance RPM-UDD-SABATI 2O12, est représentée par Bafotigui Diallo, Moussa Coulibaly et ****. Ils espèrent déstabiliser les deux autres alliances afin d’obtenir les trois sièges de la commune. Ils n’auront pas la tâche facile quand on sait que le RPM, reste moribond, et donc, en perte de vitesse en commune VI du District de Bamako, tout comme dans beaucoup d’autres communes. En témoigne la baisse considérable de ses élus, aux élections communales comme législatives. C’est ce qui fait que le RPM n’est plus l’épouvantail de la scène politique malienne.

 

Ainsi, les élections législatives qui se profitent à l’horizon seront incontestablement différentes des présidentielles car, si l’on tient compte de la valeur intrinsèque des candidats, on ne peut affirmer que les candidats du RPM aux élections législatives sont tous si populaires aux yeux des électeurs. Somme toute, les prochaines élections législatives annoncent un pugilat entre les grandes alliances électorales en commune VI du District de Bamako.

 

Sinaly

Source: Le Pouce

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ORTM en direct