Législative 2013 : UN COUP DE MAIN AUX CANDIDATES

Le ministère en charge de la Promotion de la Femme lance un programme de soutien aux femmes qui briguent un siège de député dans la prochaine Assemblée nationale

assemble nationale deputés parlement mali

La sous-représentation des femmes dans les postes électifs reste un défi à relever dans notre pays malgré le poids électoral des femmes. Dans ce cadre, le Comité des Nations Unies pour l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes avait établi dès 2006 que notre pays devait faire des efforts  pour la protection des femmes et favoriser leur pleine participation au processus de développement. Il s’agit notamment d’augmenter les mesures visant à favoriser la participation des femmes aux postes nominatifs et électifs.

A cet effet, le Mali a adopté en 2010 une politique nationale Genre dont l’orientation N° 4 préconise l’appui à la participation  des femmes à la vie politique, l’aide aux femmes candidates à des fonctions électives et aux femmes élues . Dans ce cadre, le ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, en collaboration avec ses partenaires et les organisations de la société civile, a développé une stratégie dénommée « Stratégie Nationale pour une participation et une représentativité accrue des femmes aux élections générales prochaines » et son plan d’action 2012-2015 dans le dessein de combler la sous-représentation des femmes.

Celles-ci représentent pourtant plus de la moitié de la population (50,04%). Et, elles sont seulement 15 sur 147 députés à l’Assemblée Nationale (10%), 928 sur 10 772 conseillers communaux (8,66%) et 8 sur 703 maires soit (8,78%). Or la participation des femmes à la vie politique est une des conditions pour asseoir une démocratie forte et un Etat de droit.

Ces enjeux ont incité le ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de l’Enfant à aider et accompagner les 147 femmes candidates lors des prochaines élections législatives. Une Journée de mobilisation a ainsi été initiée ce week-end en faveur des candidates. Cette rencontre entre le ministre de la  Promotion de la Femme, de la Famille et de l’Enfant avec les prétendantes à des sièges à l’hémicycle, marque également le lancement des activités du ministère pour soutenir et accompagner les candidates.

Ainsi, après une rencontre avec les cadres des partis politiques pour leur demander de tenir compte du genre lors de la constitution des listes électorales, le ministère entend soutenir les candidates dans leur campagne.

Lors de cette journée, une communication a ainsi été faite sur la manière de se comporter et ou de mener une bonne campagne.  La rencontre a été marquée également par des témoignages d’anciennes députées et de candidates malheureuses. Celles-ci ont partagé leurs expériences en la matière.

Mme Sangaré Oumou Ba a néanmoins déploré le faible taux de candidature des femmes pour la présente législative. En effet la liste définitive  proclamée par la Cour Constitutionnelle entérine la présence de 147 femmes sur  409 candidats autorisés à solliciter les suffrages des Maliens. La régression par rapport à 2007 est nette : cette année là 218 candidatures féminines avaient été enregistrées. Parmi lesquelles seulement 15 femmes ont pu être élues.

Le chiffre actuel sonne comme  une alerte pour le gouvernement et ses partenaires. Le ministre a promis d’explorer toutes les pistes de solutions susceptibles d’accroitre le taux de femmes élues. Mme Sangaré Oumou Ba a exhorté les Maliennes à voter pour elles mêmes afin que notre pays atteigne enfin le quota de 30% de femmes élues comme réclamé depuis belle lurette. Le ministre a réitéré l’engagement de son département à aider, soutenir et accompagner les Maliennes dans leur combat contre l’inégalité des sexes.

Lors de la rencontre, un opuscule intitulé « Livret de la femme candidate aux élections », conçu par le ministère en collaboration avec l’UNFPA, a été distribué à toutes les candidates.

M. A. Traoré 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *