Le président sortant lance sa campagne devant plus de 100 000 personnes : IBK, le « Monèbo Den », en route pour le « Takokelen »

C’est devant plus de 100 000 personnes, au stade du 26 mars, que le président sortant, IBK a lancé sa campagne électorale, le dimanche 8 juillet 2018. A 16h30, il fait son entrée dans une voiture décapotable, tout vêtu de  blanc, dans un stade plein comme un œuf. Nombreux sont les frustrés qui sont restés hors du stade, faute de place.

IBK, très ému, a fait le tour d’honneur du 26 mars pour saluer ses supporters, lesquels n’ont cessé d’applaudir et  d’scander : « IBK, président ! IBK, président ! IBK, président !… ». Le stade était orné de banderoles sur lesquelles, on pouvait lire : « ASMA CFP : Agissons ensemble pour construire le Mali de demain » ; « ADEMA : Ensemble pour payer le prix de la paix car, la paix est plus que de l’or » ; « Mouvement IBK : IBK, une chance pour le Mali ». Il y en avait mille et une banderoles.

La cérémonie a commencé par des louanges à Dieu et à son prophète Mohamed (PSL), suivie de bénédictions pour le Mali. Ensuite, une minute de silence a été observée pour toutes les victimes (maliennes et étrangères) du terrorisme, dans notre pays. Après cette reconnaissance aux victimes, le président de la plateforme d’Alliance « Ensemble pour le Mali (EPM) », Dr BocaryTréta, plein d’énergie, a remercié toutes et tous ceux qui se sont mobilisés pour le lancement de la campagne d’IBK. Tréta est sûr d’une chose : La victoire d’IBK, dès le premier tour. Il a donc invité les uns et les autres à la mobilisation générale. Avant de terminer, Tréta a particulièrement remercié les paysans, éleveurs et pêcheurs du Mali, conduits par leur président, Bakary Togola. Ce dernier, prenant la parole a encore promis le « Takokelen », avant d’égrener quelques réalisations d’IBK en faveur du monde rural. Ces interventions ont été confortées par un film sur les réalisations d’IBK en matière d’infrastructures routières.

L’atmosphère bon enfant commence avec la prestation des artistes comme Abdoulaye Diabaté, Wara Gaspi, Iba One… Ce dernier, le « gladiateur », adulé  par la jeunesse malienne, a clairement appelé ses fans à voter pour IBK. Le même Iba One a qualifié IBK de « Monèbo Den » (celui qui soulage en restaurant honneur et dignité).

Le clou de la cérémonie a été l’intervention d’IBK, très ému et honoré par la mobilisation exceptionnelle. Sans grande surprise, il a laissé, de côté, son long discours de lancement préparé depuis fort longtemps pour improviser en langue nationale. Nous retenons de son speech qu’il est un homme propre, qu’il n’a jamais touché indument le denier public. Avant- de rappeler l’état dans lequel il a trouvé le pays et les efforts déployés pour conforter les forces armées et de sécurité du Mali. C’est ainsi qu’il a annoncé qu’il réceptionnera 4 nouveaux avions dans quelques jours.

IBK est convaincu d’une chose : « Je ne tomberais pas parce que ce grand monde est avec moi». Ensuite, il a invité les jeunes au devoir civique, au respect des personnes âgées car, selon lui, tout enfant qui ne respecte ses parents, qui ne cherche pas des bénédictions, finira mal un jour.

Elhadj ChahanaTakiou et Daniel KOURIBA

Source: Le 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *