Le président IBK lors de son investiture : «je m’engage à rassembler tout le monde »

Le président, Ibrahim Boubacar Keita, a prêté serment ce Mardi 4 Septembre 2018 devant la cour suprême au palais de la culture Amadou Hampaté Ba. Une cérémonie qui a enregistré la présence de nombreuses personnalités, à savoir : les membres du gouvernement sortant, les anciens premier-ministres et ministres, les membres du corps diplomatique accrédités au Mali, le gouverneur, le maire du district de Bamako, les présidents des institutions de la république du Mali, les représentants des partis politiques et de nombreuses autres personnalités.

Après la lecture de l’arrêt portant proclamation du résultat définitif du deuxième tour du président de la république du  12 août 2018 par Mme le greffier en chef de la cour suprême, la réquisition du procureur, Mamadou Bouaré, auprès de la cour suprême s’en est suivie. Mamadou Bouaré invitera IBK à mettre fin aux problèmes auxquels le peuple malien est confronté.

Selon lui, la crise traversée doit amener tous les Maliens à une prise de conscience. « Les clés du palais qui vous seront remis par le président de la Cour suprême ne représentent pas un sésame mais un gouvernail », a-t-il souligné avant d’égrener les nombreux défis qui attendent le nouveau président. « Les Maliens attendent la restauration de notre fierté, de notre honneur, de notre dignité. La société malienne que je représente auprès de la plus haute juridiction de notre pays, réclame la restauration de l’autorité de l’Etat sur tout le territoire national, la lutte contre la corruption, la fin de la gestion patrimoniale de l’Etat, la fin des arrestations extrajudiciaires, la sécurité pour les Maliens, mais aussi pour les étrangers qui nous honorent de leur visite ».

Au nom de la société, le procureur général dira : « A l’issue de cette cérémonie vous ne serez plus le président d’un groupe de soutien ou d’un parti politique mais de toutes les Maliennes et de tous les Maliens. Soyez fidèle aux termes du serment », a-t-il mis en garde le nouveau chef de l’Etat.

Ensuite, le nouveau président de la République du Mali, conformément à l’article 37 de la Constitution, a dans une allure solennelle, prêté serment devant les sages de la cour suprême du Mali : «Je jure devant Dieu et le peuple malien de préserver en toute fidélité le régime républicain, de remplir mes fonctions dans l’intérêt supérieur du peuple, de préserver les acquis démocratiques, de garantir l’unité nationale, l’indépendance de la patrie et l’intégrité du territoire national.

Je m’engage solennellement et sur l’honneur à mettre tout en œuvre pour la réalisation de l’unité Africaine». La cour le renvoya  dans l’exercice de ses fonctions. Puis après, le grand chancelier des ordres nationaux du Mali, a remis au Président de la République, les insignes de la Dignité de Grand-Croix des ordres nationaux du Mali. Après l’exécution de l’hymne national du Mali, place à la première déclaration officielle du président investi.

Prenant la parole, le président IBK a remercié tous les maliens de l’avoir fait confiance, dans un discours de rassembleur, il dira qu’il s’engage à rassembler tout le monde.

 

«La jeunesse sera la grande cause de mon mandat, je tends la main à toutes les filles et fils de toutes les régions du Mali, jet serai implacable contre ceux qui veulent combattre le Mali » tels ont quelques propos phares du président de la République.

Gaoussou Kanté

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *