Le président du CNJ à l’issue de sa visite chez le chef de file de l’opposition : « Nous avons évoqué, entre autres, la question cruciale de la tenue de l’élection présidentielle »

Une forte délégation du Conseil National de la Jeunesse (CNJ-Mali), conduite par son président Souleymane Satigui Sidibé et comprenant des présidents de certains bureaux du District de Bamako, a été reçue en audience par le chef de file de l’opposition, l’Honorable Soumaïla Cissé, également président de l’URD et candidat potentiel à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain. C’était le vendredi 13 avril dernier au cabinet du chef de file de l’opposition à Badalabougou, en présence notamment de Ibrahima N’Diaye dit Iba et de Moulaye Bocoum, tous membres de la direction de l’URD.

Initialement prévue pour durer 1 heure, la rencontre du vendredi dernier entre la délégation du CNJ-Mali, conduite par son président Souleymane Satigui Sidibé, et le chef de file de l’opposition, l’Honorable Soumaïla Cissé, a duré plus de 2 heures d’horloge. Ce qui atteste de l’intérêt accordé par les deux parties à ces échanges directs.

Même si les journalistes présents  n’ont pas été autorisés à assister à l’audience, à l’issue de celle-ci nous avons été édifiés par le président du CNJ-Mali, cela tout juste après la rencontre. A propos de l’objet de l’audience, il a déclaré que le CNJ était « venu s’informer voire se ressourcer » auprès du chef de file de l’opposition. Avant de souligner qu’avec le chef de file de l’opposition, ils ont « échangé sur des questions qui préoccupent aujourd’hui les jeunes et qui sont relatives à l’emploi des jeunes, à la migration irrégulière, à la sécurité et surtout à la question cruciale de la tenue des élections générales y compris   la présidentielle du 29 juillet prochain ».

S’imprégner de la vision des aînés

Pour l’hôte du jour, sa délégation est venue s’imprégner de la vision des aînés sur des sujets de préoccupation nationale. Cela, a-t-il souligné, en vue de pouvoir « apporter notre contribution aux différents processus en cours dans le pays ».

A propos de ce que le CNJ a retenu de cette rencontre, son président de déclarer : « En tant que société civile, nous avons été édifiés sur beaucoup de choses et avons compris la vision de l’opposition sur les sujets que nous avons évoqués et nous avons aussi bénéficié de ses conseils. Nous avons également visionné des images de certaines réalisations concrètes faites par le parti du chef de file de l’opposition au profit des populations ».

Le président Sidibé dit avoir informé le chef de file de l’opposition des actions citoyennes que son organisation entend mettre en œuvre dans les prochaines semaines. A titre d’exemple, il soulignera que le CNJ prévoit des actions citoyennes en vue de la mobilisation des jeunes lors des élections à venir, à travers notamment « l’organisation de débats citoyens entre les jeunes et les différents candidats qui disent avoir des projets pour notre pays ». D’après lui,  ceci permettra aux jeunes d’être mieux éclairés dans leur vote. S’y ajoute que le CNJ souhaite également pouvoir bénéficier du statut d’observateur des élections. Pour cela, son président a sollicité l’intervention du chef de file de l’opposition pour que les autorités accèdent à cette demande. Le CNJ est également attendu, toujours d’après son président, pour sensibiliser les jeunes à retirer leur carte d’électeur et qu’ils seront également mis à contribution pour aider les personnes âgées et les personnes handicapées à identifier leur bureau de vote.

Le président Souleymane Satigui Sidibé s’est dit très satisfait à l’issue de sa rencontre avec le chef de file de l’opposition qui, apparemment, a lui aussi tiré un grand plaisir à échanger avec les représentants de l’organisation faîtière de la jeunesse du Mali.

Mamadou FOFANA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *