Le président de la République, à l’occasion de la fête de l’Armée malienne : « Les FAMA, à terme, gagneront cette guerre injuste et sanglante »

A l’occasion de la fête de l’Armée malienne, le président IBK s’est adressé aux soldats. Il reconnait le travail bien fait des FAMA qui, selon lui, sont des patriotes convaincus.

 

20 janvier 1961-20 janvier 2020, l’armée malienne a 59 ans. Ces dernières années, elle fait face à la lutte contre le terrorismeDans son discours à la nation, le chef suprême des armées du Mali, le président IBK, est revenu sur la question du sommet de Pau et le dialogue national inclusif. Pour lui, l’armée malienne fait de gros efforts pour la défense de la patrie. « Que de chemins parcourus depuis le 20 janvier 1961 ! Que de péripéties, et de leçons à tirer », a-t-il déclaré. Aussi, a-t-il promis de maintenir et d’augmenter les efforts pour l’armée, notre « outil de défense, le socle et l’instrument de souveraineté ».

Pour lui, les efforts continuent à être déployés dans l’exécution de la Loi d’Orientation et de Programmation militaire. Dans le cadre de la loi de programmation militaire 2015-2019, dit-il, « l’acquisition de matériels majeurs » a été poursuivie en 2019. Tout comme la réhabilitation et la fortification des camps, ainsi que la rénovation d’autres infrastructures. Cette occasion a été belle pour IBK d’annoncer l’arrivée de nouveaux matériels pour les FAMA. Il affirme  que les capacités des FAMA se sont « accrues » par la mise à disposition des « véhicules légers de combat, des véhicules blindés, de transports de troupes, de camions militaires tactiques, de gilets pare-balles, de casques balistiques, d’hélicoptères de combat neufs ou reconditionnés ».

En plus de l’armement, le président affirme que les conditions des militaires s’améliorent. « La doctrine de l’organisation et de l’emploi des forces se renforce. Les conditions de vie et de travail des militaires sont en nette amélioration », a-t-il déclaré. Avec la formation de plusieurs centaines de soldats des ex-mouvements armés, voire le retour des soldats anciennement membres de l’armée, « la nouvelle armée malienne reconstituée est en marche. Elle est le reflet de notre diversité dans l’union », fera savoir le chef d’Etat.

A l’en croire, les FAMA payent un lourd tribut dans l’insécurité, mais montent en capacité. Puisqu’ils savent de plus en plus se battre, et font face à l’ennemi du Mali (terroristes). Ce qui, selon IBK, a permis aux militaires de neutraliser près de deux cent terroristes en 2019, d’interpeller des centaines de suspects, et de récupérer une quantité « impressionnante » d’armes, puis de détruire lesdites armes et les réserves des terroristes. IBK a profité de cette occasion pour annoncer la prochaine victoire de l’armée malienne sur les forces du mal.

« La peur peut changer de camp. La peur changera de camp. Les FAMA, à terme, gagneront cette guerre injuste et sanglante. Ils la gagneront contre des envahisseurs qui ne peuvent montrer ni le bien-fondé de leur doctrine sur notre terre d’érudits, d’exégètes reconnus de par le monde. Ils la gagneront parce que le chef d’Etat et le gouvernement malien veulent cette victoire et y mettent des moyens pour y parvenir ». Le président de la République a aussi rendu un vibrant hommage aux militaires maliens: « J’ai foi en vos capacités, en votre mission, et en votre abnégation. Personne mieux que vous n’aime le Mali. Personne ne peut vous donner de leçons de patriotisme ».

Il a enfin rassuré que l’Etat fera tous pour les orphelins de militaires : « De nouveau, je vous assure que les orphelins de cette guerre ont un père qui s’appelle : la République éternellement reconnaissante  du Mali. Les pupilles de la Nation vont grandir. Ils seront suivis et accompagnés parce que fils de héros que nous ne cesserons jamais de pleurer ».

Mamadou Diarra

Source : LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *