LE PRÉSIDENT BAH N’DAW A L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME, HIER : ‘’J’ENGAGE LE GOUVERNEMENT  A TOUT METTRE EN ŒUVRE  POUR L’ÉGALITÉ DES SEXES ET L’AUTONOMISATION DE LA FEMME…’’

La 27é Edition au Mali  de la Journée Internationale de la Femme était hier, lundi 8 mars 2021, au centre d’une cérémonie au Palais de Koulouba, sous la présidence du Président de la Transition, Bah N’Daw. Cette fête s’est  déroulée en présence du Colonel Assimi Goïta, Vice-président de la Transition, de M. Moctar Ouane, Premier ministre, du Colonel Malick Diaw, Président du Conseil National de Transition. Il y avait aussi des membres du Gouvernement, des Ambassadeurs et Représentants du Corps diplomatique accrédités au Mali.

Le Président de la Transition, Bah N’Daw a signalé que « cette journée symbolise le courage et l’engagement des femmes pour l’acquisition de leurs droits, source de leur émancipation. Elle offre un cadre privilégié d’échanges et de dialogue entre les femmes elles-mêmes et d’autre part, entre les femmes et leurs Gouvernements sur les sujets brûlants qui affectent leur vie ».

Le Chef de l’Etat estime qu’ « au Mali, les femmes constituent plus de la moitié de la population et représentent la grande partie de la population active. Le rôle d’épouse et de mère leur confère un statut social et leur donne la charge morale de gardienne des us et coutumes. Analphabète dans sa grande majorité, la femme malienne est pourtant présente dans tous les domaines d’activités de la vie. La participation de la femme à la vie économique est un élément important pour sa promotion et son rôle dans la société. Ainsi, la promotion de la femme doit s’apprécier à travers sa participation aux activités économiques et sa capacité d’accéder aux ressources pouvant lui permettre d’avoir une certaine autonomie financière. Pour le Président de la Transition, la maladie à coronavirus, survenue dans notre pays, a beaucoup affecté la vie quotidienne des femmes. La commémoration de cette année est marquée par la situation de crise sanitaire qui n’a épargné aucun domaine d’activités tant dans les zones urbaines que rurales.  Les femmes y payent le plus lourd tribut car la plupart d’entre elles évolue dans le secteur informel et en zones rurales. »

Selon lui, le thème, « Leadership féminin, pour plus d’égalité au Mali dans le contexte de la COVID-19 », appelle à une relance économique plus égalitaire suite à la pandémie de la Covid-19 dans notre pays.

Il a noté que « les associations de femmes et des défenseurs des droits des femmes, bien antérieurement à la période de la pandémie, se sont toujours mobilisées pour réclamer la prise en compte pleine de l’égalité du genre dans toutes les sphères de décision aux plans politique, économique et social mais également dans tous les processus de réformes. »

Le Président Bah N’Daw a donné les assurances de l’engagement du Mali à respecter tous ses engagements relatifs aux instruments juridiques régionaux et internationaux auxquels il a volontairement souscrit : « J’engage le Gouvernement  à tout mettre en œuvre, pour l’égalité des sexes et l’autonomisation de la femme conformément aux Objectifs de Développement Durable (ODD), l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, et le Cadre Stratégique pour la Relance Economique, et le Développement Durable (CREDD) », a fait savoir le Chef de l’Etat.

TOUGOUNA A. TRAORE 

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.