Le PM annonce un plan d’urgence de réhabilitation de la route Bamako-Kayes-Diboli

A la rencontre des forces vives des cercles de Kolokani et Diéma, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé a annoncé le démarrage des travaux de la route nationale numéro 3. J’ai constaté personnellement l’état désastreux de la route, les travaux vont démarrer dans deux semaines pour une durée de 6 mois, indique-t-il.

Le Premier ministre, chef du gouvernement, Dr Boubou Cissé a entamé une visite depuis hier dans la région de Kayes par une escale à Kolokani où il a été accueilli avec sa délégation par le maire et le préfet de la localité. Il a ensuite rendu une visite de courtoisie au chef de village  qui l’a remercié pour le respect et la considération qu’il a eus à son égard en s’arrêtant dans son village et en venant le saluer dans sa maison. Selon lui, cette visite du Premier ministre qui est venu par la route, témoigne sa volonté d’apporter des solutions durables aux problèmes d’infrastructures, notamment à ceux liés aux routes.

Même s’il a constaté de visu les difficultés des usagers de cette route, les populations ont tenu à exprimer quelques préoccupations qui entravent le développement du cercle de Kolokani. “Nous sommes situés à quelques kilomètres de Bamako. La seule chance de sourire au développement est l’accès à une route importante. Mais aujourd’hui, elle est source de malheur. L’état désastreux de la route a fait qu’elle est devenue un obstacle pour la population. Les accidents de circulation sont devenus le quotidien des populations”, déplore un conseiller du chef de village de Kolokani du nom de Moussa Traoré.  A l’écouter, cette question de route provoque un problème de santé publique. “Les infrastructures ne répondent plus au besoin. Le centre de santé est vétuste. Le chantier du centre de santé de référence a été arrêté sans motif valable. Nous demandons la reprise des travaux et surtout l’ouverture d’un poste de sécurité. Le carrefour est l’objet d’attaque récurrent. La présence des services de sécurité laisse à désirer…”.

Le maire de Kolokani, Mady Fofana,  a abondé dans le même sens, en précisant que les problèmes de la commune tournent autour de la réhabilitation de la route, l’érection du poste de sécurité en poste de contrôle au niveau de la jonction avec la route de Nara, de  l’équipement du centre des jeunes, de l’amélioration de l’accès à l’électricité.

Après Kolokani, le premier ministre a fait un arrêt à Sebabougou, la ville frontalière entre la région de Kayes et celle de Koulikoro avant d’être accueilli à son arrivée à Diéma par le gouverneur de région, le contrôleur général de police Mahamadou Zoumana Sidibé.

A Diéma, le Premier ministre a consacré un temps au même exercice qu’à Kolokani. Les autorités administratives, politiques et traditionnelles ont souligné les préoccupations de leur zone qui restent identiques à celles de Kolokani.

Urgence oblige

Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, a annoncé le démarrage des travaux de la route nationale numéro 3. “J’ai constaté personnellement l’état désastreux de la route, les travaux vont démarrer dans deux semaines pour une durée de 6 mois. La route n’est pas le seul problème. La lutte contre l’insécurité et le désenclavement sont des axes prioritaires”, indiquera-t-il.

Pour la lutte contre la crise alimentaire, 50 tonnes de vivres ont été offerts au cercle de Diéma.

Pour cette  première visite officielle  dans la région de Kayes depuis sa nomination à la tête du gouvernement, le Premier ministre est accompagné par les ministres de l’Administration territoriale, le ministre des Transports et de la Mobilité urbaine, le ministre des Infrastructures et de l’Equipement.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *