Le FSD et le COFOP auraient dû essayer la proposition des leaders religieux de surseoir à leur marche et de voir la suite.

En vue d’amener l’opposition et l’Adema-Association à renoncer à leur manifestation du 8 décembre, une délégation des notabilités du District et certains leaders religieux, s’est rendue hier au siège du Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD).

Cette délégation a eu une longue séance d’échange avec les principaux leaders de l’opposition, notamment Soumaïla Cissé, Tiébile Dramé, Choguel K Maïga, Ibrahima dit Iba N’Diaye, Djibril Tangara…

Au terme de la rencontre, l’opposition a maintenu son mot d’ordre de manifestation et a appelé les Maliens à la mobilisation.

A vrai dire, l’échec de cette médiation n’est guère une surprise. Depuis quelques temps, beaucoup de notabilités  et religieux (dont certains étaient dans la médiation) sont très décriés par l’opposition et même la population.

L’impartialité de ces notabilités est mise en doute. Et leur crédibilité a pris un sérieux coup à l’intérieur et l’extérieur. Conséquence ? Il serait très difficile pour elles (notabilités) de se faire entendre aujourd’hui par les principaux acteurs de la grave crise politique et sociale que connait le Mali.

MLSIDIBE

Source: Niarela.net

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *