L’APM de Me Batilly au bord de l’implosion : 29 Associations jettent l’éponge

Pour des raisons de mal compréhension, 29 associations de la Coalition des Associations pour le Mali (APM) que dirige le Ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, Me Mohamed Ali Bathily, ont claqué la porte pour créer la plateforme des Associations Maliennes pour le Changement (AMC).

mohamed ali bathil ministre justice garde sceaux

Cette organisation est dirigée par M. Kadiougou dit Birama Diabaté et a pour but : de mener toute action de développement ou de changement social susceptible de contribuer au mieux-être socio-économique et culturel des jeunes et des femmes de Bamako en particulier et ceux du Mali en général à travers les moyens suivants : l’éducation à la citoyenneté, à la sensibilisation et au traitement de l’information, le leadership, l’accès à l’eau, à l’énergie et aux nouvelles technologies, la lutte contre la déforestation et la désertification, l’éducation, la formation, la micro-finance la santé, le sport, l’environnement et l’assainissement, l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’artisanat, l’art et la culture, transformation des produits ; la sauvegarde des langues et des cultures, la mise en place des activités génératrices de revenus en faveur des couches vulnérables etc.

«Considérant notre déphasage avec «une chance à saisir» et la coalition APM (Associations pour le Mali), considérant notre soutien inestimable à la candidature de son excellence M. Ibrahim Boubacar Keita, considérant notre vision avant-gardiste pour le Mali, nous, jeunes et femmes du Mali, avons décidé de créer la plateforme Associations Maliennes pour le Changement (AMC)», a précisé M. Diabaté.

Selon lui, les actions de la plateforme s’inscrivent dans le cadre du renforcement des acquis démocratiques, dans sa politique de lutte contre la pauvreté et l’exclusion au Mali. Elles s’articulent autour des points suivants : la sensibilisation, la  formation, le  plaidoyer, la recherche de partenariat…

«Il s’agit d’aider le Président IBK dans sa politique de construction nationale et de rassemblement. De nous permettre de nous rendre utiles à nous-mêmes, à nos familles et à notre pays conformément à la vision du Président de la République qui a promis de créer de milliers d’emploi pour les jeunes.

Le connaissant bien, je suis convaincu qu’avec le Président IBK, c’est le Mali qui travaille et ce sont les jeunes maliens qui trouvent de l’emploi. Notre pays a connu des moments difficiles avec la crise politico-sécuritaire dans le nord du Mali et retrouve, aujourd’hui, peu à peu la sécurité et la paix grâce à l’accord pour la paix et la réconciliation nationale.

C’est aussi le lieu de réaffirmer notre soutien total et sans ambages à cet accord qui a le bénéfice de créer les conditions idoines d’un retour définitif à la paix et à la sécurité. Notre regroupement est disposé à apporter sa contribution et son expertise à la mise en œuvre de cet accord», a ajouté Kodiougou dit Birima Diabaté.

Abdoulaye TRAORE

Source: L’Express de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *