L’ADP-MALIBA EN PRECAMPAGNE EN ALLEMAGNE : Aliou Boubacar Diallo tisse sa toile relationnelle

Renforcement des relations entre la CDU/CSU et l’ADP-Maliba, la lutte contre le terrorisme et l’insécurité, les questions de développement, d’emplois ont été entre autres, les sujets au menu des discussions qualifiées de « franches et cordiales » entre la délégation d’Aliou Boubacar Diallo, Amadou Thiam et autres et de hauts responsables politiques allemands du 15 au 18 mai derniers à Berlin. Occasion pour le président d’honneur de l’ADP-Maliba, non moins candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet de tisser sa toile relationnelle dans le pays d’Angela Merkel.

De passage en Allemagne  la semaine passée, séjour au cours duquel il a rencontré les députés de la Bundestag et de hauts responsables politique du pays d’Angela Merkel, le président d’honneur de l’Alliance démocratique pour la paix (ADP-Maliba), Aliou Boubacar Diallo est revenu dans une interview accordée à la Deutsch Wele, sur les raisons de son choix de briguer la présidence de la République. Il parle aussi de sa précampagne, où partout les populations « parlent de l’insécurité, de la faim du manque d’emploi… »

Le candidat de l’ADP-Maliba estime que « ceux qui étaient censés apporter une réponse à ces préoccupations ont failli ». Il pense que le pouvoir actuel n’a pas su saisir la chance qui lui était offerte pour aider le pays à sortir de la crise. « En 2013, nous avons soutenu IBK pour la paix, mais on a vu les scandales dans le pays, au fil du temps ».

Parlant de ses ambitions pour le Mali, Aliou Boubacar Diallo dit que le pays regorge d’énormes potentialités au point qu’il refuse qu’on le qualifie de pays pauvre. «Moi, j’aime dire que le Mali n’est pas un pays pauvre… Il y a de nombreux gisements, on ne peut pas avoir tout cela et être un pays pauvre ».

Pour le magnat de l’or malien, il n’est pas compliqué de trouver de l’emploi pour les jeunes. « Ils doivent être prêts à se former  et à la mobilité géographique, mais on peut y arriver ».

Précisons pour cette visite en Allemagne, le président d’honneur de l’ADP-Maliba est accompagné d’une forte délégation composée du président du parti, l’honorable Amadou Thiam, du secrétaire politique, Cheick Oumar Diallo, du secrétaire aux questions électorales, Daouda Sow, du responsable des médias, notre confrère Ibrahima Tiocary.

Ils ont rencontré et échangé avec de hauts responsables politiques allemands, dont les parlementaires de la CDU/CSU, notamment les députés Joaquim Pfeiffer, Peter Bleser, Bernard Loos, Jurgen Hardt, Karsten Möring, Peter Stein, Stefan Rouenhoff.

Kassoum TOGO

 Mali-Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *