La récompense du griottisme politique : Le Pr Younouss Hamèye DICKO vient d’être nommé PCA de la SOMAGEP-SA !

Dans le chaudron politique   au Mali, au début des indépendances, il y avait des griots qui accompagnaient les hommes politiques. Le Président Modibo KEITA avait son griot généalogiste appelé ‘’Fina’’ du nom de Badjigui CAMARA, le Président Moussa TRAORE avait loué les services du grand griot spécialiste du travail du cuir, du nom de garangué Mamou SYLLAH. Quant au Président ATT, il a bénéficié des connaissances du griot autodidacte Lanfia KOUYATE. Ce dernier connait bien l’histoire du Mandé, ses traditions et l’histoire du peuplement de cette zone d’Afrique. Le Président IBK a loué les services de Aliou DIABATE, jeune griot, mais qui a beaucoup appris auprès de son père et de ses oncles depuis Niangassola, Bananicoro (tous en République de Guinée) et Kita auprès de Kélémonzon DIABATE, cet autre grand historien de la société mandingue.

Younouss Hameye Dicko rds conference entente nationale

Le griot est un historien, un conteur, un chroniqueur. C’est le dépositaire de la mémoire collective d’un peuple, d’une communauté, d’une famille. Ne devient pas griot traditionnel qui veut, mais il nait griot. La transmission du savoir se fait de père en fils et de mère à fille. Mais aujourd’hui les griots d’un nouveau genre se rencontrent dans l’arène politique pour faire l’éloge flatteur des hommes ou des femmes Politiques.De plus en plus, cette fonction est entrain de glisser vers un autre concept, qu’on va appeler ‘’Le Griotisme politique’’. En quoi consiste ce nouveau concept dans notre démocratie ?

Il y a un mois lors d’un congrès de son parti, Pr Yoounouss Hamèye DICKO a appelé les formations politiques à voter IBK pour un  second mandat. Connaissant le type d’homme qu’il est très rigoureux et véridique, cette initiative a surpris plus d’un militant et d’un observateur de la scène politique nationale.Nous venons d’apprendre qu’il vient d’être nommé Président du Conseil d’Administration de la SOMAGEP-SA, à cause certainement de son appel aux formations politiques à accorder un deuxième mandat à IBK.

Voici également un autre fait du griotisme politique qui prend de plus en plus des ailes  dans notre culture politique. Le griot traditionnel a un honneur et une dignité qu’il défend contrairement au griot politique qui est un chercheur de postes ou de pitance journalière. La leçon qu’on doit tirer de cela est que le griotisme politique a de beaux jours devant lui.Les hommes politiques doivent se méfier des griots politiques qui créent le merveilleux là où il n’y a que des phénomènes habituels. Attention donc aux griots politiques ils nous trainent dans le déshonneur, car dans le griotisme politique, la contraction entre les faits et ce qui est conté est admise. Cela est sa règle principale.

Ivette GUIDO

 

Source: Le Carréfour

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.