La mise en œuvre de l’accord d’Alger sera source de partition du Mali

Elle prévoit que les présidents des régions, dotés de larges pouvoirs  seraient directement élus au suffrage universel au lieu de l’être par l’Assemblée régionale. Ceci devrait être vigoureusement dénoncé comme source d’éclatement du Mali. Le sondage Afrbaromètre de 2017, sur 1 200 Maliens interrogés, montre que déjà 38% d’entre eux pensent que leur pays sera amputé à l’avenir (77% le pensent à Gao).

Selon la Fédération internationale des Droits de l’homme (FIDH), en 2016, il y a eu 385 attaques terroristes au Mali, ayant coûté la vie à au moins 332 personnes dont 207 civils et, au cours du premier trimestre de 2017 au moins quarante-cinq (45) attaques terroristes ayant causé la mort de 110 militaires.

Rassemblées par la Rédaction

L’Inter de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *