LA GRANDE RENCONTRE IBK- GOODLUCK-M5-RFP AVORTÉE LES CONTESTATAIRES POSENT DES CONDITIONS AVANT DE PRENDRE PART AU DERBY

Si le derby IBK- Goodluck-M5-RFP d’hier, jeudi 13 août 2020 était fortement attendu en vue de trouver les voies et moyens pour une sortie de crise socio-politique au Mali, finalement il n’a pas eu lieu. Depuis le déclenchement de la crise socio-politique qui paralyse notre pays, les efforts de médiation ne faiblissent pas.

 

En plus des personnes de bonne volonté et d’autres organisations, les Chefs d’Etat et de Gouvernements de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sont déterminés à trouver une solution à ce « bras de fer » qui oppose les leaders du Mouvement du 5 Juin- Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) au Président IBK. Le médiateur de la CEDEAO, l’ancien Président Nigérian, M. Goodluck Jonathan ne ménage ni son temps, ni son énergie en vue d’atteindre l’objectif fixé qui n’est autre qu’une sortie définitive de crise socio-politique au Mali. Il a rencontré presque tous les acteurs impliqués directement ou indirectement dans cette crise.

C’est dans ce cadre qu’il avait voulu hier, jeudi 13 août 2020, une rencontre ou un derby IBK- Goodluck-M5-RFP. Les contestataires n’ont pas accepté prendre part à ces échanges. Pour le nom et le compte du Comité Stratégique du M5-RFP, M. Cheick Oumar Sissoko donne les raisons de leur refus. A travers un document, M. Sissoko a précisé ce qui suit :

« Le mercredi 12 août 2020 au soir, le Chef de la Mission de médiation de la CEDEAO, l’ancien Président nigérian Goodluck Jonathan a demandé et obtenu une rencontre avec une Délégation du M5-RFP pour proposer d’organiser une rencontre avec M. Ibrahim Boubacar Keïta avant la fin de séjour prévue le 13 août. Selon le Médiateur, cette rencontre devrait permettre, de designer deux équipes de négociation dont les conclusions seront soumises au Président de la République. Le M5-RFP tout en remerciant le Médiateur pour son initiative et en réaffirmant sa constante disponibilité au dialogue qui constitue une des valeurs cardinales de notre peuple ne pouvait que réserver une fin de non-recevoir à la proposition du Président Goodluck Jonathan pour, entre autres, les (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 14 AOÛT 2020

Tougouna A. TRAORE

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *