Karim Keïta dans le dur: IBK en sauveur ?

Le fils du président IBK est trempé une fois de plus dans de sales affaires et cette fois en rapport avec le point névralgique du pays : la défense et la sécurité. IBK veut le sauver de la noyade éventuelle après son mandat.

Pour sauver Karim qui risque d’être rattrapé par ‘’ses casseroles’’ après sa mandature, IBK court pêle-mêle pour trouver des personnes à la hauteur afin de ‘’laver l’affront’’ au sujet des hélicoptères achetés pour l’Armée malienne. Ainsi le 22 juillet dernier, le président a reçu en audience à Koulouba, Mme Penny Mordaunt , Secrétaire d’Etat à la Défense du Royaume Uni. Parmi les promesses prises, il y aura des hélicoptères de combat britanniques déployés sur le sol malien pour donner des corrections aux terroristes. Lors de cette réception, au-delà des questions sécuritaires, le renforcement des relations de coopération bilatérale ont été également au centre des échanges. Le Secrétaire d’état du Royaume Uni a réitéré au Chef de l’Etat l’appui et l’assistance de son pays. «Nous sommes ici pour renforcer notre coopération bilatérale avec le Mali», a déclaré Penny Mordaunt. Pour renforcer la capacité opérationnelle des Famas, la Secrétaire d’Etat à la Défense du Royaume Uni a indiqué que son pays mettra à la disposition du Mali 250 éléments des forces britanniques pour assurer la formation sur place des forces armées et de sécurité du Mali. «Nous pensons que le Président de la République, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, a bien apprécié ces perspectives en terme de renforcement de notre coopération bilatérale et notre engagement militaire au Mali. Les résultats de cette coopération bilatérale seront ressentis très bientôt sur le terrain » a conclu la Secrétaire d’Etat, qui a administré les forces armées britanniques et préside le Conseil de la Défense. Seulement, «malgré les bonnes volontés, les vrais ennemis du Mali ne sont autres que certains de ses dirigeants », avait affirmé un vieux retraité-fin connaisseur du système mis en place par une génération de dirigeants qui fonctionnent et respirent dans la corruption. La preuve, les autorités du pays ont osé utiliser des milliards de FCFA dans des avions de guerres sans une évaluation au préalable afin de détecter leur état et leur efficacité. Normalement, il existe des experts en armement et logistique dans le rang des officiers de l’armée. Leur rôle est de faire acquérir au Mali des outils de points et adaptés aux exigences sécuritaires du moment. Mais non ! C’est le président de la commission Défense de l’Assemblée avec la bénédiction de certains responsables qui ont vraissemblablement piloté cette affaire (Achats des hélicoptères). Une quelconque personne investie d’un pouvoir électif ne devrait en aucun cas faire le travail à leur place ? car ils se sont spécialisés pour y faire face. Surtout qu’avec les douloureux évènements, le malien lambda s’est rendu compte que tous ses officiers qui gonflent les rangs de l’armée ne sont pas spécialistes de guerre. Donc si par complaisance ces officiers laissent une telle situation arrivée, le peuple ne peut que douter d’eux. Quant à Karim Keita, ce n’est pas la première fois que son nom revient avec insistance dans certaines affaires, d’autres affaires l’ont déjà mis devant l’histoire et du peuple et le mettent éventuellement dans une posture de poursuites judiciaire ? Mais cette fois, il en a fait trop. Des avions achetés à coût de milliards de FCFA et aujourd’hui incapables de décoller. L’un des appareils s’est écrasé deux jours avant le défilé du 20 janvier 2019. Le reste est toujours cloué au sol. L’argent du pauvre est utilisé dans des jeux d’enfants. Pauvre Mali !
B.M

Source: lepointdumali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *