JEU DE ‘’POULE MOUILLEE DES MILITAIRES PUTSCHISTES AU M5 : Assimi Goïta à l’abri des attaques populaires, Choguel affronte seul les épines et les nids de poules !

Les jeunes officiers putschistes ont fait un ‘’ jeu de poule mouillée’’ au Mouvement du 05 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP). Leur offre (la Primature) au M5 de diriger la seconde mi-temps de la transition pourrait ne pas être objectivement justifiable par conviction. C’est une approche du jeu permettait aux militaires d’être à l’abri des attaques populaires, mais ouvrait désormais le boulevard grand, avec toutes les épines et les nids de poules au président du Comité stratégique du M5, Choguel, nommé Premier ministre, qui devrait affronter seul.

Bien avant même la récupération de la balle consécutivement au carton rouge reçu par Ouane et Bah, Kati était tombé presqu’en disgrâce. Désapprouvé par la population sous le regard menaçant d’une certaine communauté internationale, ils ne pouvaient faire autrement. En ce qui concerne Choguel, jusque-là, on n’enregistre que des attaques dirigées contre sa personne. On voit très peu de critiques contre sa gouvernance. On ne cesse de lui rappeler que ses propres contradictions, ignorant que la politique ne repose que sur la ruse et l’art de se dédire dans le temps et dans l’espace.

Très peu d’hommes politiques maliens, surtout de la vieille classe, sont restés constants durant ces 20 dernières années. Donc, sur ce point, on peut penser que Choguel est victime d’un procès d’intention comme lui-même en faisait contre d’autres acteurs à une époque récente.

L’actuel PM Choguel est beaucoup plus pragmatique que Moctar Ouane, bien que cette qualité ne sous-entend pas forcément l’efficacité. Cependant, la constance qu’on essaie de lui reconnaître relève d’un mythe qu’on veut construire autour de l’homme. Un politicien constant est un piètre politicien qui s’engouffre dans sa propre prison. Choguel n’est pas un homme politique constant. Son engagement, sa détermination à tenir la position du M5 se justifiait par sa témérité politique en vue d’attendre son objectif.  Cela ne fait pas de lui un homme constant. La meilleure illustration réside dans son revirement à 360° sur l’épineuse question de l’article 39, ainsi que son nouveau silence sur l’illégitimité du CNT qu’il avait pourtant toujours dénoncée.

Jeu de ‘’poule mouillée’’

En fait, face à la désapprobation populaire, les militaires devraient faire un choix entre un PM issu du M5 ou un autre de la société civile ou d’une autre obédience politique. Il y avait donc deux jeux auxquels les militaires étaient confrontés. D’un côté, ils étaient dans une sorte de « dilemme des prisonniers » face aux différents groupes de pression (classe politique y compris le M5, les syndicats notamment l’UNTM, la société civile) et même la communauté internationale. Mais leur chance de gagner ce jeu dépendait fortement d’un second jeu dit de « poule mouillée  » qu’ils devraient jouer exclusivement avec le M5.

En choisissant un PM issue du M5, les militaires acceptaient d’être la « poule mouillée » pour non seulement se sauver, mais aussi sauver le M5 voire la transition car ; d’une part, les militaires ne sont pas politiques certes, mais ils sont d’excellents stratèges. Ils sont conscients que le choix d’un PM autre que celui du M5 ne peut aboutir qu’au fiasco parce qu’ils étaient déjà en disgrâce.

D’autre part, un PM issu du M5 était une aubaine pour les militaires car désormais ils pouvaient se constituer un écran face à la pression interne ou internationale. En d’autres termes, cette approche du jeu permettait aux militaires d’être à l’abri des attaques populaires, mais ouvrait désormais le boulevard grand, avec toutes les épines et les nids de poules que Choguel devrait affronter seul. Cela fut un succès remarquable en leur faveur puisque, effectivement c’est Choguel qui prend tous les coups aujourd’hui. Ce qui est à craindre, Choguel dispose de peu de leviers sur lesquels, il doit jouer pour réussir le déploiement de son Plan d’action gouvernemental (PAG). Or, pour faire face à ces pressions en cours ou en gestation, il doit pourtant mobiliser les ressources (financières et humaines).

La tournée initiée à l’intérieur du pays pourrait s’expliquer par cela. De même, la prolongation de la transition, dirigée par Choguel, dans un climat de sérénité, dépendra de cette capacité de mobilisation. La politique est constamment influencée par la loi des dynamiques de Newton en ce sens que rien n’est statique.

En tout cas, nous crayons que Choguel ne tombe dans la même situation que Soumeylou Boubèye Maïga (SBM) au temps d’IBK. SBM était devenu le bouclier de Mande Massa jusqu’au dernier moment où la tempête des religieux l’emporte.

L’œil d’Horus

Source: Le Démocrate 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *