Je suis déçu…

Je suis déçu par le discours tenu ce soir par le Président de la République. Tout d’abord, Au lieu de justifier la révision constitutionnelle par l’accord, Il insiste sur des aspects qui n’ont rien d’urgent: la création de la Cour des Comptes et le Sénat. L’accord lui semble donc secondaire puisqu’il n’en parle qu’en second lieu.

Cheick Oumar Diallo ancien secretaire politique Alliance democratique paix ADP Maliba

Ensuite, insinuer que la Plateforme Antè A Bana s’oppose au droit de vote des maliens n’est pas correct. Au contraire, nous sommes les premiers à nous battre pour que ce droit soit garanti pour tous et pas simplement pour certains. Le tournant d’une révision dans le contexte actuel est si important que tous doivent avoir ce droit de voter. Or aujourd’hui, les conditions d’un vote large et populaire sont loin d’être réunies.

La réalité c’est que nos autorités sont en train de s’abriter derrière un parapluie légaliste qui a du mal à convaincre. L’interprétation de l’article 118 reste contestée et je rappelle que l’avis de cette Cour est important mais même elle devrait être en mesure de revoir sa copie aujourd’hui, si elle est saisie à nouveau. En effet, entre la date de son arrêt et aujourd’hui tellement d’actes contredisant la théorie de l’insécurité « résiduelle » se sont produits.

Finalement, C’est une erreur de considérer l’expression populaire actuelle comme anti-nationale et non démocratique. Cela n’arrangera rien! Le Président est tel un soldat pris en otage par l’ennemi et qui, sous la contrainte, répète ce qu’on lui demande de dire. La République reste en DANGER!

Cheick Oumar Diallo – COD, ADP MALIBA

 

Source: lepays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *