Issa Togo, le président du groupe parlementaire ADEMA PASJ : ” Dioncounda Traoré aurait dû mieux organiser le parti au lieu de l’abandonner “

Le président du Groupe parlementaire de l’Adema PASJ n’a jamais caché sa volonté de voir son parti présenter un candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain : Même s’il a refusé de répondre à nos multiples appels durant les derniers jours (Ndla : Dioncounda Traoré)“.  Issa Togo, en colère contre l’ancien président de la République par intérim, Dioncounda Traoré qui a refusé d’être candidat du parti de l’Abeille, s’est confié à nos confrères de Jeune Afrique.  “Dioncounda Traoré, n’étant pas candidat, aurait dû mieux organiser le parti au lieu de l’abandonner de la sorte”, a-t-il dénoncé.

De toute évidence, le comité exécutif de l’Adema PASJ a finalement fait le choix de l’accompagnement du président sortant, Ibrahim Boubacar Keita. Cela n’est pas du goût de tout le monde, notamment les députés dont le président du Groupe parlementaire de l’Adema PAJ n’a jamais caché sa volonté de voir son parti présenter un candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain. Issa Togo a confié à nos confrères de Jeune Afrique sa colère contre l’ancien président de la République par intérim, Dioncounda Traoré qui a refusé d’être candidat du parti de l’Abeille.

Dioncounda Traoré, n’étant pas candidat, aurait dû mieux organiser le parti au lieu de l’abandonner de la sorte, a-t-il dénoncé.

Il a aussi expliqué à Jeune Afrique que l’hostilité de nombreux leaders et militants du principal parti allié d’IBK  vient du fait que la majorité présidentielle a beaucoup affaibli l’Adéma PASJ en faisant des offres à nos élus communaux et députés afin de les inciter à les rejoindre. Plusieurs cadres du parti qui occupaient des postes administratifs ont été relevés.

En attendant la conférence nationale de samedi prochain pour trancher définitivement la question de la candidature, l’Adéma aurait été reçue par le président de la République la semaine dernière qui n’aurait pas à compter sur toutes les forces du parti puisque deux des cadres en l’occurrence le maire de la ville de Sikasso, Kalfa Sanogo et l’ex-ministre, Dramane Dembélé, se sont déjà déclarés candidats.

 

Nabila

Source: L’ indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *