Issa Kaou Djim sur le rassemblement du 19 juin prochain : « Le vendredi, nous allons arracher la démission à IBK… »

Comme annoncer lors de son point de presse tenu le jeudi dernier, le Mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) a officialisé, à la faveur d’un point de presse, le samedi 13 juin, la date de son prochain grand rassemblement. C’est le vendredi 19 juin qui a été retenu pour, expliquent les leaders du M5-RFP, « arracher la démission à IBK ».

Même si IBK continue à faire de la sourde oreille dans son silence profond concernant les mouvements politiques actuels, le M5-RFP est déterminé à le faire partir. Après le 05 juin, une autre date, le 19 juin prochain, vient d’être décidée pour « exiger » son départ et celui de tout son départ. Les responsables du mouvement ont été clairs lors de leur point de presse tenu le samedi dernier.

Selon Dr Choguel Kokalla Maiga, l’objectif du rassemblement du 19 juin est d’« exiger » la démission du Président IBK. À ses dires, « ce qui est nécessaire aujourd’hui, c’est rendre au peuple malien sa dignité, son unité, son intégrité ». Il estime que le peuple malien a besoin du changement. Ce changement, à en croire le président du MPR, n’est pas possible que si IBK et son régime démissionnent. « Ce qu’il faut réaliser pour le changement, c’est la démission du président de la République et de son régime », a-t-il déclaré.

Quant à Issa Kaou Djim, il maintient sa position radicale. Il trouve que tout est négociable sauf la démission d’IBK. « Il faut qu’un point soit clarifié : il n’y a pas de négociations possibles entre nous et IBK. La seule négociation possible, c’est comment sa démission va se passer », a-t-il précisé.

Pour le coordinateur de la CMAS, le seul point sur lequel tous les responsables du M5-RFP sont d’accord, c’est l’échec d’IBK et sa démission. « Tout le monde est unanime qu’IBK a échoué. Le peuple veut son départ et celui de tout son régime », a-t-il entonné avant d’ajouter : « Le peuple prendra sa liberté. IBK ne fera plus jamais ce qu’il veut dans ce pays ».

Issa Kaou Djim promet, cette fois-ci, de ne pas rater le penalty. Il laisse entendre que le peuple aura la démission d’IBK qu’il demande depuis deux semaines. « Le vendredi, nous allons arracher la démission à IBK. Nous n’allons pas attendre qu’il nous la remette. Nous allons l’arracher avec lui. Le peuple est déterminé pour ça », a-t-il dit.

Le Coordinateur de la CMAS a, par ailleurs, dénoncé la reconduction du Dr Boubou Cissé comme Premier ministre. « Malgré l’échec de Boubou Cissé à avoir des solutions aux problèmes du Mali pendant plus d’un an, IBK l’a reconduit Premier ministre. Et cela dans un mépris total pour le peuple malien. Le vendredi, le peuple s’assumera face à IBK » , argue Issa Kaou Djim.

Pour sa part, Clément Dembélé va plus loin. Il demande aux manifestants de ne retourner à la maison qu’après la démission d’IBK et de tout son régime, le vendredi.

Il faut rappeler que deux centrales syndicales, le CSTM et la CDTM, et des partis politiques dont le PACP de Yeah Samaké ont adhéré au M5-RFP.

Boureima Guindo

Source: Journal le Pays- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *