Issa Kaou Djim, coordinateur général de la CMAS

Le porte-voix du « très éclairé » et « non moins controversé » imam Mahmoud Dicko est devenu, partout, persona non grata. Au sein du Mouvement du 5 juin où sa tronche n’est plus la bienvenue, comme au sein de son propre mouvement où le départ est réclamé par les proches de l’imam Dicko.

 

Parmi eux, les fondateurs de la CMAS qui l’accusent d’avoir « porté malheur » au « très respecté » imam Dicko et à leur mouvement, devenu un fond de commerce pour « l’ex- vendeur de tissu » au grand marché de Bamako.

En tournée à Ségou, le week-end dernier, Kaou Djim aurait échappé, de justesse, à un lynchage en règle des jeunes de la CMAS, qui l’attendaient au tournant.

Mohamed El Heïba

Source :  Canard Déchaîné

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.