Ismaïla Diallo, président du mouvement patriotique Arc-en-ciel : « Le refus de Soumaïla Cissé de participer au dialogue politique inclusif est un abandon du Mali »

Ni plus ni moins, le président du mouvement patriotique Arc-en-ciel, monsieur Ismaïla Diallo estime que « le refus de l’honorable  Soumaïla Cissé de participer au dialogue politique inclusif est un abandon du Mali ».

Par Icimali.com/Le président du mouvement patriotique Arc-en-ciel, monsieur Ismaïla Diallo, a pris part aux  travaux de l’atelier national de réflexion sur le dialogue politique inclusif, du samedi 7 septembre 2019 au CICB. Occasion pour lui de féliciter le gouvernement et singulièrement le ministre en charge des réformes institutionnelles et de relation avec la société civile, M. Amadou Thiam, d’avoir organisé ce grand rendez-vous de formation et d’information de la société civile.

Cet engagement du ministre ne fait que susciter en lui de la confiance, parce que ce sont les Maliens qui se parlent entre eux,  discutent de leurs problèmes et font faire des propositions pertinentes qui puissent baliser le chemin au gouvernement pour le dialogue politique inclusif.

« Si cette société civile, en tant que force vitale décide de participer et de contribuer, moi je pense vraiment qu’il n’y a pas mieux que ça. C’est à saluer et c’est à encourager. Nous, nous sommes là au nom des mouvements pour pouvoir participer pleinement, contribuer. Après la participation et la contribution, nous comptons non seulement informer la base mais aussi les Maliens de tous bords sur ce que nous avons écouté et entendu lors de cet atelier« , a déclaré monsieur Diallo.

Pour ce qui est de la non-participation de l’URD à ce dialogue, le président du mouvement patriotique Arc-en-ciel soutient ne pas voir de handicap. « Comme je l’ai dit dans mes débats récents, je tiens à lancer un appel vibrant à Monsieur Soumaïla Cissé. Ce dialogue politique inclusif est fait pour les partis politiques, c’est fait pour tous les Maliens et je pense que c’est le lieu de débattre des problèmes maliens. Si quelque part, aujourd’hui, un citoyen malien s’engage à ne pas participer au dialogue, c’est peut-être qu’il ressent quelque chose et ce qu’il ressent, c’est vraiment le lieu de venir débattre de cela« .

A en croire monsieur Diallo, le dialogue politique est le palais du peuple, l’occasion pour tous les Maliens de pouvoir s’exprimer sur leurs divergences d’idées, débattre des problèmes maliens pour trouver des solutions à la malienne.

Et le chef de file du mouvement patriotique Arc-en-ciel de tacler : « Je pense que refuser de participer à ce dialogue politique inclusif, c’est de faire dos au Mali. Le refus de Soumaïla Cissé de participer à ce dialogue est un abandon du Mali, qui est dans des problèmes, dans des difficultés. Car le dialogue n’est pas celui du Chef de l’Etat SEM Ibrahim Boubacar Keita, mais des Maliens. C’est un dialogue inter-malien, parce que c’est les Maliens qui seront là et qui vont trouver des solutions à leurs problèmes ».

CYRIL

Source: Icimali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *