Investiture du président de la transition: equation du Premier ministre

Arrivée le mercredi dernier, la mission d’évaluation de la CEDEAO pour le Mali conduite par Goodluck Jonathan a effectué une série de rencontres hier jeudi. Au même moment, des conciliabules se poursuivent entre le M5 et la junte pour le choix du Premier ministre.

 

Comme annoncé lors du mini-sommet tenu à Accra sur le Mali, la mission d’évaluation de la CEDEAO séjourne à Bamako pour une visite de travail de trois jours. Objectif : faire le point de l’évolution de la situation au Mali conformément aux résolutions de la CEDEAO sur la gestion de la transition. La ligne rouge tracée par la CEDEAO est le choix du Président et celui du Premier ministre de la transition qui doivent tous être des civils.
Ainsi, le jeudi dans la matinée, au ministère de la Défense et des anciens combattants, une équipe de la junte conduite par son président et 1er vice-président respectivement Assimi GOITA et Malick DIAW a échangé avec le Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan pendant plusieurs minutes à huis clos. Ont également pris part à cette réunion, le représentant de la MINUSMA, Mahamat ANNADIF, et le représentant spécial de l’UA au Mali, Pierre BUYOYA.
Selon une source, la junte a présenté à la mission des efforts qui ont été fournis conformément aux résolutions de la CEDEAO en s’appuyant notamment sur le choix du Président de la Transition Ba N’DAW. Une avancée saluée par la CEDEAO qui a cependant déploré la détention des personnalités politiques arrêtées et s’attend aussi que le Premier ministre soit un civil.
Après cette rencontre, le Médiateur sur son compte Twitter a écrit : ‘’les échanges ont essentiellement porté sur le suivi des décisions du mini-sommet de la CEDEAO d’Accra du 15 septembre 2020. Le président du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) et vice-président désigné, qui prêteront serment tous les deux lors d’une cérémonie officielle. Nous sommes optimistes que cet événement marquera le début du retour à la normale au Mali’’.
Avant la prestation de serment le Médiateur de la CEDEAO a rencontré le Président de la transition, Bah N’DAW, un colonel à la retraite qui prête serment aujourd’hui au Centre international de conférence de Bamako (CICB) devant la Cour suprême. Pour l’instant, rien n’a filtré de cette réunion.
Si la CEDEAO est d’accord pour le choix du Président de la Transition, le suspense demeure encore quant à celui du Premier ministre de la transition qui doit être aussi un civil. Sur le sujet, les tractations continuent entre le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) et le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP). À défaut de la présidence de la transition, l’objectif de ces conciliabules est de confier à la Primature au M5-RFP. Déjà, des responsables du mouvement se réjouissent de cette promesse, mais ils attendent une décision concrète. « Je vous confirme que nous avons eu des échanges et discussions avec le Comité national pour le salut du peuple. Ils ont promis que le Premier ministre sera un membre M5-RFP. Pour le moment, ça reste une simple déclaration. Et les rencontres se poursuivent entre nous pour voir les modalités de réalisation de cette promesse de la junte. Nous attendons qu’elle formalise sa promesse », nous a révélé un membre du M5 joint au téléphone.
Interrogé sur les conséquences de ce choix parmi des ténors politiques du M5, il répond que le Mouvement n’a d’autre choix de faire un consensus autour d’une personne, parce que, justifie-t-il, c’est la crédibilité de toute une génération qui est en jeu. « Nous ne devons pas de décevoir les Maliens qui sont sortis en grand nombre pour exiger le départ du Président IBK et réclamer un nouveau départ », a ajouté notre interlocuteur.
Sans citer de noms, il affirme que le portrait-robot du Premier ministre est déjà établi et ils attendent seulement la décision finale du CNSP de donner le nom en concertation avec le président de la transition. « La personne sera quelqu’un de crédible, honnête, intègre et surtout digne de confiance », a précisé notre source.

Par Sikou BAH

Source : INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *