Investiture de Soumaila Cissé : La clémence de Dieu au rendez-vous

Depuis environ trois mois, les Maliens vivent sous un soleil ardent où jamais il n’y a eu une seule journée de répit pour les âmes. La chaleur était au comble, notamment plus de 40 degrés à l’ombre le jeudi, quand brusquement le vendredi et le samedi la clémence de Dieu s’installe : beau temps – avec une séquence de pluie fine – tout au long de ces deux jours de la proclamation de la candidature à l’investiture de Soumaïla Cissé. Les signes de Dieu ne trompent pas : le candidat de l’espoir et le Président du bonheur des Maliens se démarque sous la bénédiction divine. A bon entendeur salut ! Les jaloux vont aigrir et maigrir.

            Alors c’est parti et le bon Dieu est d’accord.

” Oui, Président, en votre nom, au nom de tout notre peuple, conformément aux engagements pris dans le cadre du programme minimum de gouvernement de la ” COALITION POUR L’ALTERNANCE ET LE CHANGEMENT “, je mettrai en place un gouvernement de redressement national qui s’investira sans relâche à stabiliser le pays, à le réunifier, à réaliser la réconciliation nationale, à conduire les réformes pour refonder l’État. Et à imposer la paix!”

            Dieu est d’accord.

” Nous assistons à une gestion clanique, inapte et inefficace, sur fond de corruption partisane et de gouvernance délétère. Il faut que cela change, il y a urgence à sauver le Mali. Nous devons inverser le cours des choses !

On ne peut pas, on ne doit pas continuer à voir dilapider impunément les fonds publics !

On ne peut pas, on ne doit pas continuer à assister à l’agonie de notre pays !

Il nous faut ensemble ranimer, soulever et restaurer l’espoir.

C’est possible. C’est nécessaire. C’est même vital pour notre pays !

Je m’engage, devant vous ici réunis, à tout mettre en œuvre pour ramener la paix, réaliser la réconciliation nationale et refonder l’État et son armée. ”

            Dieu est d’accord.

” En cinq ans, nous allons rétablir la sécurité, pacifier le pays, du Nord au Centre, et instaurer un véritable dialogue entre les différentes communautés pour qu’elles puissent de nouveau vivre en harmonie.

Telles seront les priorités de mon Gouvernement. ”

            Dieu est d’accord.

” Le Mali a besoin d’une vision, d’un cap et d’un programme adapté.

Le Mali a besoin d’un vrai pacte de gouvernance, fort et transparent.

Pour cela, le seul choix qui s’impose à nous tous, c’est l’ALTERNANCE ! ”

            Dieu est d’accord.

” J’ai également échangé avec nos voisins.

Tous souhaitent que notre pays reprenne sa place légitime dans le concert des Nations. ”

            Ils sont d’accord.

” J’ai consulté nos partenaires au développement.

Eux aussi m’ont exprimé leur volonté de nous accompagner. Il nous faut donc tenir tous nos engagements, notamment en matière de lutte contre la corruption.

J’ai consulté nos Alliés dans la lutte contre le terrorisme.

Ils sont prêts à nous aider pour reconstruire une armée moderne, opérationnelle et efficace au service de la paix.

Pour protéger les populations dans le respect des Droits de l’Homme, ils sont prêts à outiller suffisamment nos services de gendarmerie et de sécurité. ”

            Tout le monde est d’accord.

” Président, en votre nom, au nom de tout notre peuple, je m’engage sur l’honneur, dès le premier jour, à mettre en œuvre les chantiers prioritaires du programme et à appliquer avec rigueur et en toute transparence les règles de parfaite conduite de l’État.

– Pour vaincre le cancer de la corruption, je combattrai l’impunité avec détermination.

– Dans le domaine de la Défense et de la sécurité :

– Je poserai les fondations d’une armée nationale reconstituée représentative de la diversité de notre peuple.

– Je lancerai une vaste campagne de recrutement dans toutes les régions du pays pour renforcer les effectifs de l’armée et de la gendarmerie.

– Les ressources financières destinées aux FAMAS seront sacrées : quiconque détournera l’argent des FAMAS sera judiciairement poursuivi.

– De façon systématique, des hommages seront rendus à nos militaires tombés sur le champ d’honneur pour la liberté du Mali.

– Je ferai ériger des cimetières militaires afin de réserver une sépulture décente à nos héros morts pour notre pays.

– Je moderniserai l’outil de renseignement.

La Sécurité d’État cessera d’être une police politique.

Elle sera réorganisée en profondeur et mise exclusivement au service des intérêts supérieurs du pays.

Elle sera un puissant levier de la lutte contre le terrorisme.

– Pour la transparence et la protection de l’argent public, j’instaurerai de nouveaux seuils et de nouvelles pratiques dans la passation des marchés publics.

– J’engagerai l’indépendance de l’ORTM par une gouvernance vertueuse et responsable, pour en faire véritablement une radio et une télévision publiques au service du pays tout entier.

Enfin, à titre personnel, je m’engage à être exemplaire !

– Ma famille sera tenue à l’écart de la gestion de l’État : aucun de mes enfants, ne sera ni ministre ni député, aucun de mes neveux ne sera ministre.

Je vous le promets !

– En conformité avec l’article 37 de la Constitution, je procéderai, devant la Cour Suprême, à la déclaration publique de mes biens dès mon entrée en fonction. Je vous le promets !

Par votre confiance :

Je serai le Président de l’unité, de la réconciliation et de la concorde nationales.

Je serai le Président de la transparence, de la loyauté, de la dignité et de la rigueur morale !

Je serai le Président du travail, de la solidarité et du progrès collectif !

Je serai le Président d’un Mali fier et en paix, accueillant, crédible et respecté.

À tous les déçus du pouvoir actuel, je tends la main !

À vous, mes compagnons de route avec qui nous avons choisi de cheminer par amour du pays pour l’alternance et le changement qualitatif, je prends la main.”

            Je… Je… Je…Je…

Nous en prenons acte. Qui vivra verra.

Mamadou DABO

Source: Zénith Balé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *