Interview (presque) imaginaire: IBK : « pour réussir mon second mandat, Boubeye me conseille d’abandonner la sauce à la pâte d’arachide au profit du fakouhoye »

Ce début de second mandat chaotique, la grève illimitée des magistrats, le préavis de grève des DFM et les élections législatives à venir….


Tels sont, entre autres, les sujets abordés dans cette interview que le Chef de l’Etat nous a, de bien et bonne grâce, accordée.
C’était le week-end dernier, dans son bureau, à sa résidence privée de Sébénikoro.

Mr le président, vous n’avez pas l’air en forme ?

Tu n’es pas médecin, mais tu as vu juste. Tu nous connais, nous les Maninka, c’est la sauce pâte d’arachide, matin, midi et soir. Depuis hier, je ne suis pas en forme. Comme tu l’as si bien deviné.
Selon mon médecin, c’est la faute à la sauce « Tigadéguè » que je ne supporte plus. Il m’a donc demandé de changer de régime. Sans me conseiller autre chose en compensation. Or, tu sais, un Maninka digne de ce nom, sans sa traditionnelle sauce à la pâte d’arachide avec du « frontobani », est un Maninka adaptable. Ce que je ne suis pas, plaise à Dieu.

Qu’allez-vous faire maintenant ?

J’en ai parlé à mon Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maïga et à mon directeur de la Communication, Dr Tiégoum Boubeye Maïga. Tous deux m’ont conseillé de changer de régime alimentaire. Du moins, disent-ils, si je veux réussir mon second mandat.

Que vous ont-ils conseillé ?

D’abandonner la sauce pâte d’arachide au profit du Fakouhoye.

Quel rapport entre la réussite de votre second quinquennat et le Fakouhoye ?

Selon Dr Tiégoum Boubeye Maïga, mon directeur de la Communication, j’aurai besoin de calme, de beaucoup de calme et de sérénité pour déjouer les pièges de l’opposition ; mais aussi, pour me concentrer sur mon projet de société sur la base duquel, j’ai terrassé « Soumi champion », à la présidentielle de juillet dernier.

Est-ce que votre médecin personnel a confirmé la « prescription médicale » de Dr Tiégoum ?

Pas mon médecin personnel ; mais plutôt, mon Premier ministre, Soumeylou Boubeye Maïga. Il m’a démontré, scientifiquement, qu’il tire sa force et son calme de son « régime au Fakouhoye ».
Selon lui, je dois en faire autant. En tout cas, si je veux être comme lui : une force tranquille.

Mr le président, la grève illimitée des « Magostrats », pardon des Magistrats, se poursuit. Et comme si cela ne suffisait pas, le département de l’Economie et des Finances a, du coup, suspendu leurs salaires et allocations.

Tout travail mérite salaire a-t-on coutume de dire. Et quand vous ne travaillez pas, doit-on continuer à vous verser votre salaire ?

Allez-vous, de nouveau, repousser la date des législatives à cause de la grève des « Magostrats », pardon des Magistrats ?

Pour l’heure, la date est maintenue, en attendant de trouver une solution, acceptable pour tous, avec ceux que vous appelez les « Magostrats ». D’ailleurs, ce nom leur va comme un gant.

Les DFM (Directeurs des Finances et du Matériel), aussi, menacent d’aller en grève…

Normal ! Ils ont été affectés, à leur tour, par le virus de la « Grèvite ».

C’est quelle maladie ça ?

Pose la question à Dr Tiégoum. Il en connaît plus d’un rayon.

Mr le président, les caisses de l’Etat sont-elles vides, comme l’a indiqué le chef de file de l’opposition dans la presse ?

Est-ce que mon Dôgô Soumaïla Cissé a manqué de « Nasongô » ? Manque –t-il de carburant pour sa grosse V8, qui consomme 10 fois plus de carburant que ma Toyota Starlette, qui a la même consommation qu’une « djakarta » ?
La réponse à toutes ces questions est Non et Non ! Alors, pourquoi affirme-t-il, sans l’ombre d’une demi-preuve, que les caisses de l’Etat sont vides ?
S’il n’a plus un copeck dans la poche, il peut venir me voir pour le dépanner. Parce que, je reste son Kôrô, quoi qu’il arrive entre nous. Comme me l’ont conseillé feus Bocar Cissé (Père de Soumaïla Cissé) et Boubacar Keïta, mon père. Seule la mort a eu raison de leur amitié.
Ils m’ont, toujours, conseillé de veiller sur mon jeune frère. Ce que je fais, en dépit des divergences qui subsistent entre nous.
Propos recueillis
 par Le Mollah Omar

Source: Canard déchaîné

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *