Institution d’une branche de prévention et de réparation des accidents du travail et des maladies professionnelles

Le Conseil des ministres du mercredi 26 octobre 2016 a adopté un projet de loi instituant la branche de prévention et de réparation des accidents du travail et des maladies professionnelles applicable aux fonctionnaires de l’Etat et des collectivités territoriales, aux militaires et aux parlementaires

 ibrahim boubacar keita president malien ibk conseil cabinet ministre modibo keita chef gouvernement

Il étend aux fonctionnaires de l’Etat et des collectivités territoriales, aux militaires et aux parlementaires, le bénéfice des règles particulières de santé et de sécurité au travail ainsi que des dispositions d’organisation de la prévention et de la protection contre les risques professionnels, accidents du travail et maladies professionnelles, dans l’exercice de leurs activités.

Le communiqué note que le financement de la branche de prévention et de réparation des accidents du travail et des maladies professionnelles pour les fonctionnaires de l’Etat et des collectivités territoriales, les militaires et les parlementaires sera assuré par des cotisations assises sur le traitement salarial de l’assuré et entièrement supporté par l’employeur.

La gestion de la branche sera assurée par la Caisse malienne de Sécurité sociale. L’adoption du projet de loi s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique nationale de Protection sociale au Mali adoptée par le Gouvernement. Elle participe également du respect des engagements de notre pays relatifs à la Convention n°102 de 1952 de l’Organisation internationale du Travail.

********

2ième   Conférence nationale sur la protection sociale pour échanger avec l’ensemble des acteurs nationaux et internationaux

Au Mali, 78% de la population ne sont couverts par aucun régime de protection sociale.

C’est dans le but d’améliorer le taux de couverture sociale que le ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire, a lancé le mardi 25 octobre 2016 les travaux de la 2ième  Conférence nationale sur la protection sociale.

La cérémonie a regroupé de nombreux officiels à l’hôtel Salam dont le commissaire à la Sécurité alimentaire, Oumar Ibrahim Touré, le directeur des opérations de la Banque mondiale au Mali, Paul Numba Um, le représentant de l’UNICEF au Mali, Fran Equiza, le président de la Société civile Ibrahim Allaye Touré et le président de la Fédération malienne des personnes handicapées Moctar Bah.

Des thèmes comme « Politique nationale de la protection sociale au Mali : défi de coordination et de financement », « Registre social unifié : outil d’aide à la décision » étaient au centre de cette conférence. L’objectif de la rencontre était d’échanger avec l’ensemble des acteurs nationaux et internationaux sur le dispositif de protection sociale au Mali en vue d’une meilleure couverture sociale de l’ensemble de la population.

Au centre des échanges, la politique nationale de protection sociale et son plan d’action, ainsi que le processus d’opérationnalisation du Régime social unifié. Les participants ont réfléchi aussi aux stratégies permettant d’adapter la protection sociale à la gestion des crises. Ils se sont penchés également sur l’extension de la protection sociale au monde agricole et au secteur informel.

**********

Orange innovation challenge 2016

Manifestant son rôle d’entreprise citoyenne, Orange Mali a initié et cela depuis 3 ans un programme de formation et de soutien à l’entreprenariat jeune, avec l’organisation d’un concours  dénommé « Orange innovation challenge ».  La présentation de ce concours pour l’édition 2016 s’est déroulée le mardi 25 octobre 2016 au siège de DFA Communication, en présence de plusieurs responsables d’Orange Mali.

L’objectif de ce concours challenge est de fournir une porte d’accès à une fonctionnalité d’un outil en cachant les détails de la mise en œuvre. Le concours est ouvert à toute start-up, PMI, PME, grande entreprise ou ONG en règle au Mali. Cette année, le concours se déroulera en trois phases. La première concerne la présélection des 10 meilleurs développeurs, des faiseurs de startups et d’autres porteurs d’idées.

Elle s’étend du 4 au 29 octobre. La deuxième phase s’étalera du 1er  au 2 novembre. Les candidats choisis devront développer leurs propres programmes en se servant des outils techniques d’Orange. Et la troisième phase commencera à partir du 1er  décembre. Sur les dix candidats sélectionnés, les trois meilleurs seront choisis après leurs passages devant le Jury. Les trois premiers gagnants de ce Challenge innovation auront chacun des prix.

Le premier empochera un chèque de 3 millions de F CFA, un ordinateur portable et une tablette Ipad Air 2 plus 5 Go de connexion pendant 12 mois. Le second, 1 chèque de 1 million de FCFA, 1 ordinateur portable et une tablette iPad Air 2 plus 3 Go de connexion pendant 1 an. Et le troisième, un chèque de 500 000 FCFA et une tablette iPad Air 2 plus  2 Go de connexion pendant 12 mois.

Source: [email protected]

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *