Insécurité au centre du pays : Où sont passés, Ben le cerveau, Issa K Djim qui criaient à l’injustice au centre du pays ?

Si hier, on a marché pour dénoncer la mauvaise gouvernance et l’injustice au Mali, aujourd’hui, Farabougou sombre sous le feu des bandits armés. Qu’est-il arrivé au nouveau gouvernement pour n’avoir eu comme seule option de larguer la nourriture dans le village assiégé ? Ce qui choquant, c’est de constater que cette situation ne  fait ni chaud ni froid, à ces marcheurs contre l’ancien régime

 

S’il y a quelque chose pour laquelle on devrait manifester aujourd’hui, c’est ce qui passe actuellement à Farabougou. Mais, au contraire, personne du rang de ces personnages d’hier ne bronche pas.  On peut se demander si la bêtise n’a été faite qui est de remplacer le régime avec un autre plus sournois que l’ancien.  Le constat est décevant  avec cette affaire de la transition où chacun  cherche à se positionner pour ne pas sortir les mains vides après le renversement de pouvoir. Pourtant pour un observateur avisé, depuis le début, tous les signaux qui faisaient croire que ce cinéma n’était autre que pour des intérêts personnels étaient allumés.  Mais beaucoup n’avaient vu venir ces militaires auteurs du putsch. Pour le moment, c’est trop tôt de dire que ce changement qu’espérait la population malienne n’est qu’une illusion ou que de la poudre aux yeux. Attendons voir, s’ils continueront de tromper l’intellect des pauvres citoyens. Farabougou n’est pas le seul, il y a le cas de Sokoura qui a fait des morts et Dioura, etc. De plus en plus, l’État est en train de perdre ses territoires, la seule protection qu’on peut espérer se trouve dans la capitale, même celle-là aussi est très fragilisée par les braquages à l’arme blanche. Finalement, ce coup d’État aurait servi à quoi pour la population ? On verra bien dans les jours à venir.  En tout cas, nous ne voyons pas de changement pour l’instant. Sommes-nous trop pressés?  Les alerteurs qui manifestent pour la hausse de l’insécurité dans le centre ne font plus bruit pour Farabougou et ne marchent plus pour quoi que soit puisque ce n’est plus le moment au meeting contre le régime qu’ils ont instauré.

À suivre

Lansine Coulibaly

LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *