Imminence d’un remaniement ministériel : Un nouveau Gouvernement attendu ce week-end

Depuis la signature de l’Accord de paix et de réconciliation, les spéculations vont bon train autour du remaniement ministériel. Il semble que ce changement au niveau de notre exécutif soit imminent. Selon une source digne de foi, il sera effectif dès ce week-end.

 ibrahim boubacar keita president malien ibk gouvernement modibo keita premier ministre conseil ministres cabinet

 

Plusieurs fois annoncé avec insistance, le remaniement du Gouvernement du Premier ministre Modibo Kéita devrait être annoncé ce week-end. A cet instant, on ne sait pas qui doit sortir du Gouvernement ou y entrer, mais ce qui sûr, c’est que le remaniement est imminent.

On ne sait pas non plus si le Premier ministre Modibo Kéita conduira encore la nouvelle équipe gouvernementale, qui devra faire face aux défis qui se posent à notre pays après la signature de l’Accord de paix et de réconciliation. Le principal défi, c’est l’application et la mise en œuvre de ce document, qui doivent instaurer une paix que l’on souhaite durable dans notre pays.

Concernant la mise en œuvre de l’accord, le nouveau Gouvernement devra également faire face aux lancinantes questions de la réintégration et de la réinsertion socioprofessionnelle des membres des groupes armés. Il s’agira aussi de réussir la réconciliation nationale. En effet, la crise que le Mali a connue a fortement déchiré notre tissu social.

Le nouveau Gouvernement devra panser les plaies et réconcilier les Maliens. La nouvelle équipe va également s’atteler à l’insécurité galopante, dans les villes et campagnes. A ce niveau, il va s’agir d’initier de nouvelles mesures pour contrer l’invasion des jihadistes, au Nord comme au Sud du pays.

Qui seront donc les nouveaux heureux élus? Ce qui est sûr, c’est que les attentes sont fortes. On se rappelle que la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), par la voix d’Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, laissait entendre «le futur gouvernement doit comprendre 40% de ressortissants du Nord, dans le cadre de l’application de l’accord». Comment faire pour caser ces nouveaux prétendants, sans faire rougir les yeux des amis présents au Gouvernement?

Il semble que plusieurs départements seront scindés. Il pourrait aussi y avoir une ou des nouvelles créations, à l’image du défunt ministère chargé des Zones Arides et Semi Arides, ou encore un ministère en charge de la Régionalisation. Ainsi, la Coordination des mouvements de l’Azawad pourrait se voir attribuer des strapontins, et la Plateforme aussi.

Youssouf Diallo

source :  L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.