Idirssa Tiemoko Coulibaly, vice-président de l’ADP/MALIBA lors de la première conférence nationale du parti : « Nous avons été victimes d’une haute trahison »

Les responsables de l’Alliance démocratique pour la paix (ADP/Maliba) n’ont pas été tendres avec le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita lors de la 1ère  conférence nationale de leur parti. « Nous avons quitté la CMP, parce que nous avons victime d’une haute trahison », a déclaré le vice-président de la section de Nioro du Sahel, Idrissa Tiémoko Coulibaly.

Statutaire, l’Alliance démocratique pour la paix (ADP/Maliba) a tenu le week-end dernier, à Nioro du Sahel sa 1ère  conférence nationale. Placée sous le thème : « En marche pour le changement en 2018 », les délégués venus de toutes les sections de l’intérieur et de l’extérieur ont échangé sur la vie du parti et les stratégies pouvant aboutir à de meilleurs résultats lors de la présidentielle du 29 juillet prochain.

Selon Chérif Ahmed Sidi Haïdara, l’Alliance démocratique pour la paix a été baptisé dans la famille du Chérif de Nioro. « Les mêmes relations continuent dans une ambiance décoiffée. C’est pourquoi candidat en 2013, Aliou Boubacar Diallo s’est retiré, malgré ses moyens pour le respect et la considération du Chérif afin de suivre volontairement son choix. C’est une grande chose et se respect se mérite », a déclaré  Chérif Ahmed Sidi Haïdara. Pour lui, le Chérif est reconnaissant pour cet acte. « Il ne regrettera pas. Inchallah avec la volonté de Dieu, il aura son pouvoir. Nioro est un petit village, mais il installe les présidents. Nioro n’a pas une population qui compte sur le plan national, mais elle a un appui important. IBK le sait. Il a été installé ici. C’est grâce aux efforts du Chérif de Nioro qu’IBK a accédé à la magistrature suprême. Le Chérif n’est pas n’importe qui au Mali… »

Le vice-président de la section de Nioro du Sahel, Idrissa Tiémoko Coulibaly a rappelé que l’ADP/Maliba créé en 2013 se veut un parti d’avant-garde. « Un parti d’avenir qui viendra insuffler un nouveau dynamisme au combat politique et démocratique du Mali. Avec son député, ses deux maires et une vingtaine dans le cercle de Nioro, l’ADP aura imprimé en si peu de temps de vigueur, son savoir-faire sur la scène politique de Nioro du Sahel. 150 comités, 16 sous-sections et une section sont opérationnelles… »

Nous étudierons toutes les stratégies capables de nous conduire à la victoire surtout que le parti enregistre de nombreuses adhésions, dit-il. « Nous avons subi la haute trahison nationale. Le choix de nos leaders et de l’ensemble des militants, a été un véritable acquis de courage politique et une autre vision républicaine. Ce nouveau départ nous conduira certainement à la victoire finale sur les forces du mal, de la trahison et du mépris… »

Aux termes des travaux, Aliou Boubacar Diallo a été investi candidat du parti, en présence de plusieurs chef de parti de l’opposition notamment Soumaïla Cissé, Moussa Mara.

Drissa Tiéné

 

Source: Le Débat

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *