IBK : « Quand on perd on doit avoir l’humilité de le reconnaitre »

Dans son intervention à la tribune des Nations unies, le président de la République, IBK, a tenu à attirer l’attention de l’assemblée sur les efforts déployés par le Mali. C’est à ce titre qu’il a parlé d’un cadre attractif pour l’investissement. Le monde rural, a-t-il dit, est le principal socle de développement. C’est pourquoi, le gouvernement a mis l’accent sur la subvention des intrants agricoles, notamment, les engrais. Il a indiqué que la production agricole de coton, à hauteur de 720.000 tonnes, fait du Mali, le premier producteur de coton au sud du Sahara, avec une fibre de qualité. Notre pays, a-t-il ajouté, est le troisième producteur d’or en Afrique. IBK a félicité « la discipline budgétaire et la bonne gestion des finances publiques. » Toutefois, a-t-il déclaré, le Mali est demandeur de communication interne, en termes de routes et de trains. Il a reconnu le manque d’industrie de transformation de textile et de raffinerie d’or. Il compte investir demain, dans la culture, les ressources humaines et les instituts de formation. A propos des élections, il a salué son organisation à temps et l’audit du fichier électoral. Il a souligné qu’en en démocratie, il faut apprendre à savoir perdre. « On gagne on perd, quand on perd on doit avoir l’humilité de le reconnaitre », a-t-il dit.

B.D/Canarddechaine.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *