IBK lors de son adresse à la nation : « Je sais le désarroi de nombreux Maliens devant la persistance des actes terroristes »

C’est un président de la République soucieux de la quiétude et de la sécurité de ses concitoyens qui est apparu lors de son adresse à la nation ce 22 septembre 2016. « Je sais le désarroi de nombreux Maliens devant la persistance des actes terroristes », a-lancé Ibrahim Boubacar Kéita.

ibrahim-boubacar-keita-ibk-president-malien-discours-ceremonie-fete-celebration-independance-journee-22-septembre

La commémoration hier du 56ème anniversaire de notre pays à la souveraineté internationale a donné lieu à un discours magistral du chef de l’Etat.

Selon IBK, cet anniversaire coïncide à un moment où le Mali continue à affronter les conséquences de la terrible crise de 2012 qui l’avait amené au bord de l’abîme. Mais, explique le président de la République, notre pays a la ferme volonté de conserver l’entière maîtrise de son destin en s’appuyant pour cela, sur les valeurs qui, depuis toujours, font sa force et constituent son orgueil.

Pour IBK,  ‘’ces valeurs sont la solidarité que nous savons montrer dans l’adversité, le souci du pays qui nous fait transcender nos différences et même nos divergences, la détermination à préserver notre vivre ensemble, socle de notre unité nationale. Ces valeurs sont inévitablement mises à l’épreuve dans la conjoncture que nous traversons. Mais elles demeurent intangibles, car forgées par notre Histoire commune’’.
Que des défis !

 De nos jours, fera remarquer le chef de l’Etat, des défis, trois d’entre eux revêtent à ses yeux une importance particulière : « Le rétablissement de la paix et de la sécurité, la préservation de la cohésion nationale et la prise en charge de la demande sociale ».

S’agissant de l’Accord pour la paix et la réconciliation, il offre, précise IBK, ‘’malgré les lenteurs et les difficultés survenues dans sa mise en œuvre, une réelle chance d’atteindre le premier objectif’’.

Et à Ibrahim Boubacar Kéita de laisser entendre qu’il comprend l’impatience de ses compatriotes qui auraient souhaité voir l’Accord produire ses effets plus rapidement et de manière plus évidente. « Je sais le désarroi de nombreux Maliens devant la persistance des actes terroristes », clame-t-il.

En somme, le chef de l’Etat expliquera que le chemin vers la paix et la sécurité est sinueux. C’est pourquoi dira-il, ‘’l’emprunter exige de la persévérance, de la constance et l’absolue conviction qu’il n’existe pas d’autre alternative à la sortie de crise’’.

Les effets de Lopm

 Dans l’adresse à la nation du président de la République, il est apparu clairement le combat que mène notre pays pour le rétablissement de sa stabilité. Et au Président de saluer le concours inappréciable de la communauté internationale.

Au delà des soutiens externes, sur le plan interne, des efforts sont en cours pour le renforcement des capacités opérationnelles de nos forces armées et de sécurité.

« La mise en œuvre de la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire a permis de rendre plus efficace l’outil de défense en l’adaptant aux exigences de la guerre asymétrique et aux nouveaux types de menaces. L’acquisition d’équipements militaires se poursuivra ainsi que la réhabilitation ou la construction d’infrastructures militaires », a rappelé le capitaine du navire Mali.

Fait majeur : certaines dispositions du nouveau Statut général des militaires qui vient d’être adopté, signifient que la Nation malienne témoigne sa considération à nos soldats qui risquent leur vie sur le théâtre des opérations militaires. Selon le Président Keïta, le Statut accorde notamment des avantages aux ayants droit des militaires tombés sur le champ de l’honneur et prévoit un appui aux blessés de guerre.

« Le Sommet Afrique-France qui se tiendra en janvier 2017 à Bamako constituera un marqueur éloquent du chemin que nous avons parcouru. Sa réussite consacrera le dynamisme de notre peuple et le retour de notre pays à l’avant-scène mondiale », a déclaré le Chef de l’Etat.
Samba Sow

Source : L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *