IBK : « le remaniement ministériel est imminent, politiciens à vos charlatans ! »

IBK est heureux. Heureux d’avoir hissé le plus jeune président de l’histoire du Mali au perchoir ; heureux d’avoir rehaussé le nombre de femmes élues à l’Assemblée nationale à 42, contre 14 sous la précédente législature. C’était à l’issue des élections législatives, dont le second tour a eu lieu le 19 avril dernier.

Dans cette interview, qu’il nous accordée le week-end dernier, à sa résidence privée de Sébénikoro, il revient sur les évènements qui ont marqué notre pays ces dernières semaines. Entretien.

Mr le président, à quand le remaniement ministériel annoncé ?

Pourquoi, à chaque fois que nous nous rencontrions, tu insistes tant sur la date du remaniement ministériel ? Parce que si tu crois que tu figures sur la liste des « ministrables », tu as tiré à terre. Est-ce que ce sont les politicards, incapables de me poser la question directement, qui veulent manger leur piment avec ta bouche ?
La seule chose que je peux te dire, c’est que le remaniement ministériel est imminent. Mais quand précisément ? Je ne peux le dire, pour l’instant pour ne pas tomber dans le piège de ceux qui m’attendent de pied ferme dans la case de leurs charlatans.

Comment ça ?

Depuis l’annonce de ce remaniement ministériel, certains leaders politiques ont élu domicile chez leurs charlatans. Décidés qu’ils sont à tout faire pour influer sur mes choix. Je t’avais parlé de ceux qui avaient sacrifié des œufs de lapin sur des termitières pour empêcher la reconduction de Boubou Cissé à la primature.
D’autres ont fait plus fort, en sacrifiant des caïmans dont les gueules contenaient plusieurs grammes d’or.

Tout cela pour être ministre ?

Qu’est-ce qu’un Malien ne fait pas pour être ministre ? Ils ont des diplômes, de gros diplômes, qui ne leur servent à rien. Puisqu’ils sont incapables de s’en servir pour vivre.
Pour ne pas répondre à votre question, je dirais ceci : le remaniement ministériel est imminent, alors politiciens à vos charlatans !

Dr Boubou Cissé serait-il reconduit à la Primature ?

Dis-moi, Le Mollah : as-tu un lien de parenté quelconque avec Dr Boubou Cissé ?

Non, aucun !

Alors, pourquoi tu m’emmerdes avec cette question, devenue un cure-dent dans ta bouche ?

Pour les Sonrhaï et les Bozo, l’élection de Moussa Timbiné est un crime-lèse majesté. Ils ne comprennent pas encore comment vous pouvez laisser un Dogon accéder à cette fonction ?

Donc, si je comprends bien mes beaux parents, un Dogon n’est pas un être humain ?

Vous avez tout compris, Mr le président. Car, tous les livres saints sont unanimes sur un point : Dieu a créé les autres, mais ce sont les sonrhaï qui ont inventé les Dogon, sous la supervision technique des Bozo.

Ah donc, c’était ça ! Je comprends tout maintenant.

Vous comprenez quoi ?

Depuis que j’ai hissé Timbiné au perchoir, j’ai des problèmes à la maison. Sans que je sache pourquoi.

Qui vous pose des problèmes à la maison ?

Hey, un mot de plus encore, je demande à la sécurité de mettre dehors.

Il paraît que Dr Bocari Tréta est du même avis, au sujet de Moussa Timbiné que les  sonrhaï ?

Tout à fait ! Les Bozo, comme les Sonrhaï, considèrent les Dogon comme leurs créatures. Je comprends, maintenant, pourquoi Tréta a jeté son dévolu sur Diarrassouba, plutôt que Timbiné.

Mr le président, que répondez-vous à ceux qui croient, mordicus, que vous avez hissé le « Petit Dogon » au perchoir pour protéger vos arrières, quand vous sériez plus au pouvoir ?

N’importe quoi ! je n’ai, nullement, besoin de protéger mes arrières, puisque je n’ai rien à me reprocher. Je suis blanc comme nègre, pardon, je suis blanc comme neige.

D’autres  racontent que Timbiné a été votre choix, parce qu’il était celui de l’honorable Karim Keïta…

Karim, c’est Karim ; moi, c’est moi. Pas d’amalgame s’il vous plaît ! Mais si j’ai choisi Timbiné, c’est pour m’acquitter d’une promesse que j’ai faite aux Maliens : faire la promotion des jeunes dans nos différentes institutions. C’est valable, aussi, pour les femmes, dont le nombre est passé de 14, sous la précédente législature, à 42 à l’issue des récentes législatives.
Donc, j’ai promis de faire la promotion des femmes et des jeunes. Quel mal y a-t-il à tenir sa promesse ?
Ce n’est qu’au Mali qu’on voit ça : si tu ne respectes pas tes promesses, il y a problème ; si tu les tiens, il y a encore problème. Alors, que faire ?

Et Dr Bocari Tréta ?

Depuis que je les ai obligés à choisir Moussa Timbiné comme candidat du RPM au perchoir, il ne prend plus mes appels.

Donc, il fait la gueule quoi ?

Je ne voudrais pas le dire ainsi, mais c’est exactement cela. Karim lui a rapporté, hier, du « Tô » à la sauce gombo et du « nadji » au poisson, histoire de le calmer. Mais rien n’y fait. Il continue de me bouder.

Alors, pourquoi ne pas le nommer Premier ministre pour lui redonner le sourire ?

Pas la peine ! Vous savez, nous règlerons, toujours, nos différents autour d’un bon plat de riz à la sauce au poisson. C’est un bozo qui adore le poisson. Même s’il ne sait pas pêcher.
Propos recueillis par Le Mollah Omar

Canard Déchaîne

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *