IBK dans les familles fondatrices de Bamako : Une consécration à la tradition

A l’occasion de la fête de l’Aïd-El Kébir, communément appelée la Tabaski, le Chef de l’Etat s’est consacré à la tradition en rendant une visite de salutation aux familles fondatrices de Bamako. Une occasion de demander aux hôtes  de prier pour la paix, l’entente et la solidarité pour le pays.

ibk ibrahim boubacar keita chef etat malien visite famille Maraboutique koromakan haidara kalle mosquee bamako

 Le Mali, à l’instar de la communauté internationale, a célébré, le vendredi 1er septembre 2017, la fête de l’Aïd-El Kébir. Après avoir sacrifié à la prière de vendredi, à la Grande Mosquée Roi Fayçal de Bamako, où il a demandé pardon au Peuple comme l’a recommandé la Religion musulmane,  le Chef de l’Etat s’est consacré au lendemain à la visite des familles fondatrices de Bamako,  les Niaré, Touré et Dravé.

ibk ibrahim boubacar keita chef etat malien visite famille Maraboutique musulman imam islam koromakan haidara kalle mosquee bamako foule campagne femme

«Je viens saluer comme il se doit au nom du pays, les autorités traditionnelles, les familles fondatrices, qui nous accueillent à Bamako. Il est bon, il est séant que, chaque année, nous allions voir ces autorités pour les saluer au nom du pays. C’est ce que je fais », a déclaré le Chef de l’Etat.

Mais, cette visite est un acte de reconnaissance du Président IBK envers ces autorités traditionnelles dont le rôle a été salutaire dans le cadre du référendum constitutionnel.

«On a vu le rôle de médiation que ces autorités traditionnelles et légitimes ont joué récemment dans l’incompréhension qui s’était instaurée à propos du référendum sur la révision constitutionnelle. Donc, ce sont des autorités dont l’utilité pour le pays est avérée. Elles ont droit au respect, etc. », a salué le Chef de l’Etat. Et d’ajouter : «Tout récemment, le bateau Mali a tangué, mais grâce à l’implication surtout de nos notabilités, leaders religieux, nous avons avec notre sens élevé de l’écoute et de notre sens élevé du patriotisme et de l’amour pour le Mali, pu éviter que le pays ne retombe dans une quelconque aventure, et le bateau Mali ne chavirera jamais. Donc, toute ma reconnaissance à cette importante couche de l’organisation sociale de notre pays. Tant que nous avons du respect et de la considération, en plus d’un sens élevé de l’écoute de nos Chefs coutumiers et religieux, le Mali demeurera toujours debout. Qu’Allah fasse que nous soyons toujours à l’écoute des populations auxquelles nous devons notre légitimité pour diriger ce pays qui est notre unique patrie ».

Par ailleurs, le Président Ibrahim Boubacar Keïta a plaidé pour des prières de paix, d’entente et de solidarité pour notre pays. Mais aussi pour le retour rapide et complet de l’administration dans les régions du Nord, principalement à Kidal.

«Tenons-nous le langage de la vérité et disons la vérité à la population et que chacun d’entre nous sache consentir des efforts sur soi, pour le Mali. Nous ne sommes que des passagers sur cette terre et pensons à l’Au-delà avant tout acte que nous devons poser ici-bas pour l’amour et l’honneur de notre pays, car nous répondront individuellement de nos actes devant Allah le jour du Jugement dernier. Notre pays marche vers la paix et des signaux forts l’attestent avec la situation récente à Kidal, nous vous demandons (notabilités et leaders religieux, Ndlr) de faire des prières pour le Mali en paix, réconcilié avec tous ses dignes fils, rassemblé avec tous. Qu’Allah fasse que l’administration malienne retourne au complet à Kidal, qui est une terre du Mali.

Avec la paix des cœurs, notre pays retrouvera son bonheur d’antan, sa notoriété et son hospitalité légendaire gage de développement socio-économique », a plaidé le Chef de l’Etat.

Après avoir imploré les bénédictions pour un Mali paisible, les notables ont rassuré le chef de l’Etat que leur accompagnement sera indéfectible dans la gestion du pays, car le pays a besoin de choses mieux que ça.

« Nous sommes tous issus de la même courge. Tant que l’entente existe entre nous, Allah créera les opportunités pour nous, pour le bonheur de chacun de nous. Nous prodiguons la tolérance et la patience à tous, mais également la vérité et la loyauté».

«Nous ferons tout pour aider le Président de la République dans ce qu’il est en train de faire. Que Dieu le garde et l’aide. Nous ferons tout ce qui est de notre possible pour que le Mali retrouve la paix. Ce pays peut tanguer mais ne tombera jamais, Inchallah !», a dit Souleymane Niaré représentant le patriarche des Niaré.

Quant au Représentant de la famille Dravé, Al Hassane Dravé, la démarche du Chef de l’Etat honore : «Aujourd’hui est un jour de très grande joie et de fierté. Cette démarche du président de la République nous honore beaucoup.

Toute la famille Dravé a apprécié cette démarche du président et qui n’est pas la première. Nous nous réjouissons de sa visite et nous nous réjouissons des paroles aimables qu’il a eu à prononcer à notre endroit et nous sommes fiers de l’avoir aidé à résoudre des problèmes cruciaux qu’il avait connus par rapport à la révision constitutionnelle. Nous remercions le président de la République de nous avoir écoutés. Toute chose qui a permis d’apaiser le climat social».

Le monde agricole inoubliable

Le Chef de l’Etat a prié pour un bon hivernage en cette saison agricole 2017-2018 pour que le grenier du paysan soit rempli, subséquemment le pays puisse assurer l’autosuffisance alimentaire.

 

Cyril ADOHOUN 

Par L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *