IBK A LA PRISE D’ARMES A KATI « Je dis encore une fois ma confiance totale en l’armée malienne »

Pour le Président IBK le combat des jeunes, qui se sont levés pour exprimer leur empressement pour les routes contemporaines dignes du 21ème siècle et le développement du Pays, vaut. « Je veux travailler pour le Mali, construire le Mali… Je dis encore une fois ma confiance totale en l’armée malienne », a-t-il réitéré.

Le Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta, a pris part le 22 septembre 2019 à la prise d’armes à Kati dans le cadre de la commémoration du 59ème anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance.

Sur la place, le Chef de l’Etat a procédé au traditionnel dépôt de gerbe de fleurs au Monument des morts. S’en sont suivi l’allégeance  du Chef suprême des Armées au drapeau national et les honneurs militaires dus à son rang.

Accompagné du Chef d’Etat-major Général des Armées, IBK a passé en revue les troupes, assisté à la décoration de 10 braves soldats aux médailles du mérite militaire, de blessé de guerre, de sauvetage et de commémoration de campagnes. Le défilé des troupes a mis fin à la prise d’armes de Kati.

Le Président Kéita, tout heureux, a découvert les nouvelles acquisitions, 36 maraudeurs blindés (véhicules), des forces armées et de sécurité. Notre armée disposera très bientôt d’un bataillon de tels engins pour la sauvegarde des Hommes. Les 36 maraudeurs blindés seront également déployés sur le terrain dans les jours à venir.

Si le Chef suprême des Armées reconnaît que la question des engins explosifs improvisés n’est pas entièrement résolue avec ces acquisitions, il faut reconnaitre que « beaucoup a été fait ».

« La vie des Hommes sera sauvegardée. C’est ça l’essentiel pour moi. Au-delà de tout, c’est ça mon souci et c’est à cela que je travaille. Ça préfigure l’armée reconstituée, le Mali retrouvé, le Mali fraternel, plus que jamais c’est ça le Mali. Le Mali, ce n’est pas la vindicte, ce n’est pas le brouhaha ou autres continuellement », a pointé IBK.

Allant à l’essentiel du développement et du mieux-être des populations maliennes, au réarmement de l’armée nationale en passant par la protection des soldats, la paix constitue un préalable. Une tâche à laquelle le Président IBK s’est dédié quotidiennement avec les Chefs militaires

« Moi j’ai un projet pour le Mali, je veux travailler pour le Mali, je veux construire le Mali. Les maliennes veulent que leur Pays soit construit. Les jeunes qui se sont levés pour dire qu’ils sont pressés pour les routes, qu’ils veulent qu’on développe le Pays, veulent que les routes soient des routes contemporaines dignes du 21ème siècle. C’est ça le combat qui vaut. Tout le reste est vain », a déclaré le Chef de l’Etat.

Et le Chef suprême des Armées de réitérer : « Je dis encore une fois ma confiance totale en l’armée malienne. Elle sait combien j’ai souci d’elle. Elle le sait. Ce n’est pas de vains mots. Elle sait quelles sont les mesures prises depuis que nous sommes là pour la revigorer, pour la réconforter pour qu’en cas de besoin les familles soient confortées et réconfortées. Toutes ces mesures sont d’ordre public et sont connues. Et les pupilles également sont désormais une réalité au Mali ».

 Cyril ADOHOUN

Source: L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *