IBK a dit un jour : «Tréta n’a été déloyal envers moi ; jamais il ne m’a trahi quand bien même il en a eu l’occasion»

Lui, c’est Docteur Bokary Tréta, un des architectes de l’Atelier de tissage du Rassemblement Pour le Mali (RPM) pour avoir été secrétaire général du parti depuis sa création jusqu’à son élection comme président des tisserands il y a deux (02) ans.

L’homme qui est aux commandes du parti majoritaire au pouvoir et de l’Alliance Ensemble Pour le Mali (EPM) est connu et respecté des siens, des alliés et même de ses adversaires politiques. Craint et souvent vilipendé pour sa rigueur militante, sa loyauté et sa fidélité aux idéaux socialistes, celui qu’on taxe souvent d’apparatchik sans concession, est un démocrate avisé et un républicain convaincu qui a le RPM chevillé au corps. Politique précoce, il l’est, leader et précepteur, mais aussi et surtout militant dévoué et discipliné, il l’a été.

Rappelons juste quelques étapes importantes pour rafraîchir les mémoires afin de garder nos repères et se concentrer sur l’essentiel.

Un certain 9 octobre 2000, le président du Parti Africain pour la Solidarité et la Justice (Adéma-PASJ) d’alors, Ibrahim Boubacar Keita, dénonça des manœuvres et des coups bas intentés contre sa personne, venant d’où chacun sait ; et rend son tablier. Aussitôt les militants organisés autour du Secrétaire Général tenez-vous bien le même Docteur Bokary Tréta, plusieurs cadres, élus et militants quittent la Ruche pour suivre le Président démissionnaire Ibrahim Boubacar Keita.

C’est lui, Dr. Bokary Tréta qui sera désigné par la suite Coordinateur de l’association politique ‘’Alternative 2002’’ pour fonder leur nouveau parti politique : le Rassemblement pour le Mali. Ainsi on assistera à la naissance du Rassemblement Pour le Mali (RPM) un certain 30 juin 2001.

Ce n’est donc ni un hasard, ni une surprise encore moins une sinécure que le peuple du Tisserand après 15 ans de présidence de son leader historique IBK accepte à l’unisson de mettre son destin entre les mains de celui qui aura été de tous et parmi tous le plus que second du président IBK dans le parcours… Presque son ombre, son homme de confiance, son confident et plus logiquement son successeur. De lui, le président IBK a dit un jour : «Tréta n’a été déloyal envers moi ; jamais il ne m’a trahi quand bien même il en a eu l’occasion».

Reconnaissance et estime d’un ainé envers son puiné. Mais aussi lourde responsabilité. Pour réussir le challenge, il aura besoin de sentir soudé et déterminé tout le bloc derrière. C’est à ce prix que le RPM remplira sa mission historique. Il est plus facile de conquérir un pouvoir que de se maintenir surtout dans le contexte actuel du Mali. Les cadres de notre parti le RPM doivent soutenir leur Président autant que Docteur Bokary Tréta l’a fait quand IBK était Président du parti. Le monde n’était donc pas surpris de voir le Président IBK désigné Docteur Bokary Tréta comme son directeur de campagne lors des élections présidentielles passées qui se sont conclues par une écrasante victoire du président IBK au second tour.

Je me rappelle encore lorsqu’il était secrétaire à l’organisation puis Secrétaire Général du Comité Exécutif (C.E) de l’Adéma pendant que ses autres camarades courent derrière les postes ministériels ou juteux dans les hautes sphères, l’infatigable Dr. Bokary Tréta demandera et obtiendra à s’occuper du parti. Plusieurs années après, lorsque ses proches et soutiens lui demandaient les raisons de ce choix, le « Secrégé » leur dira en substance : « si tout le monde va au gouvernement, qui va s’occuper du parti ? Tout ce que nous avons c’est grâce au parti, donc il faut bien que quelqu’un s’en occupe. Et moi j’étais volontaire pour cette mission ».

On comprend dès lors que lorsque sa mission a pris fin au sein du gouvernement Modibo Keïta le même Tréta qui n’a pas changé de conviction et d’idéal se soit empressé de revenir au siège du RPM pour reprendre les choses en main comme il l’avait toujours fait depuis la naissance du Rassemblement pour le Mali (RPM) le 30 juin 2001 pendant que les rumeurs persistaient sur sa démission du côté de l’opposition.

Sachons donc raison garder et tous derrière l’inamovible président Docteur Bokary Tréta sur la même liste que notre puissant président du BN-UJ RPM, le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Moussa Timbiné. La combinaison de ces deux (02) grands hommes sur une même liste est un ‘’Takokélé’’ assuré en Commune V de Bamako. Des agissements contre Tréta n’arrange ni les auteurs encore moins le RPM.

Bonne chance à la liste RPM-Adéma pour un ‘’Takokélé’’ confirmé.
Sékou Niamé Bathily
Secrétaire Général de la section UJ-RPM de Nioro (Conseiller communal),
Secrétaire chargé des affaires juridiques de la Fédération régional de Kayes,
Président de la commission électorale membre du BN-UJ RPM

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *