Housseyni Amion Guindo, président de la CODEM : « J’invite les militants de la CODEM à ne pas participer à une marche de déstabilisation du pays… »

Le président du parti Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) a présidé le samedi dernier à l’ex-Babemba, la conférence régionale du District de Bamako de son parti. En évoquant la situation difficile que traverse le Mali caractérisée par des manifestations contre la révision constitutionnelle, il a invité ses militants de sa formation politique à ne pas participer à une marche visant à déstabiliser le pays.

housseini amion guindo poulo ministre sport codem discours reunion

En effet, les militants des six communes de Bamako ont pris d’assaut l’ex-Babemba le samedidernier pour prendre part aux travaux de la conférence régionale du District du parti. La salle était pleine à craquer de monde majoritairement des jeunes.

HousseyniAmionGuindo, président de la CODEM a été accueilli par la foule avec un tonnerre d’applaudissements. Il était accompagné par le secrétaire général de la section CODEM du District de Bamako, Abdel Kader Sidibé et les députés élus du parti à Bamako. L’objectif  de la conférence était de prendre contact avec la base du parti et de galvaniser les militants pour les élections des conseillers de cercles et des régions qui auront lieu respectivement le 29 octobre et le 26 novembre 2017 sur toute l’étendue du territoire national.

housseini amion guindo poulo ministre sport codem discours

« La CODEM est bel et bien implantée à Bamako. La Convergence pour le Développement du Mali ne cessera pas de faire parler d’elle-même sur toute l’étendue du territoire national », affirme le secrétaire général de la section CODEM du District de Bamako, Abdel Kader Sidibé.

A sa suite, le président HousseyniAmionGuindo dira que son parti a déjà sillonné toutes les régions du Mali dans le cadre des élections d’octobre et novembre prochains. « Nous sommes en campagne. Et nos militants sont prêts », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le président de la 4ème force politique du Mali n’a pas manqué d’évoquer le contexte difficile que traverse le Mali. Il a dénoncé le « coup d’Etat » que prépare la plateforme ‘’An tè A Bana’’ initié par « des gens de mauvaise volonté contre le président de la République IBK, démocratiquement élu ». Avant d’inviter les militants de son parti à ne pas prendre part à une marche de déstabilisation du pays.

« Nous soutenons la stabilité, la démocratie et respectons les Institutions de la République du Mali. Notre pays traverse un moment très difficile et je lance un appel à la retenue. L’ultimatum lancé par la plateforme ‘’An Tè A bana’’ est antidémocratique », a laissé entendre HousseyniAmionGuindo. Pour qui, la CODEM est le parti de l’avenir au Mali et il est très facile d’y adhérer plus que tous les autres partis.

A noter que la Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) a cinq (5) députés à l’Assemblée Nationale du Mali dont 1 en commune 1 et un autre en commune 2, sans oublier ses 13 conseillers dans le District de Bamako et les 53 de la région de Tombouctou.

Adama DAO

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *