Honorable Mohamed Tounkara : Le Malheur du Kaarta et une des sources de l’échec d’IBK

Pendant les campagnes, Mohamed Tounkara, a promis ciel et terre à ces frères et sœurs du Kaarta une fois élu. Quatre ans après, le constat est drastique. Pas d’école digne de ce nom, pas de centres de santé, pas de route, pas d’électricité… et pire, le terrible fils du Kaarta a cultivé la haine entre populations et lui-même s’est érigé en Roi. A cause de lui, les populations du Kaarta ne veulent plus entendre le nom d’IBK. Elles promettent le vote sanction le 29 juillet 2018 contre IBK.

Bref aperçu sur un homme qui a offert l’enfer à ses parents en lieu et place du paradis promis.

Tout est su lors de la tournée du chroniqueur, Mohamed Youssouf Bathily, alias Ras Bath dans le Kaarta le week-end dernier. Le député voulait empêcher ou faire échouer la mission du CDR. C’est ainsi, qu’il a fait passer un message sur la radio de Séféto dans lequel il dit aux populations de la zone que la présence de Ras Bath serait un coup dur pour le développement de leur milieu. Selon le député, Ras Bath viendra insulter IBK, cela résulterait au refus du Président  de la République de donner ce qu’il avait promis pour la bonne cause du Kaarta.

Avant ce jour, il y a deux ans, Mohamed Tounkara avait envoyé un émissaire rencontré Ras Bath. Ce qui lui a valu de gagner l’estime du chroniqueur qui a d’ailleurs fait une émission sur les réalisations du député à la radio Maliba FM.

Ras Bath a tenu à clarifier  d’abord ses rapports avec Tounkara. Il explique à la radio, le jour où il a fait passer le message de l’élu, n’avoir jamais rencontré M. Tounkara, mais qu’il l’a soutenu sur la base du document qui lui avait été remis, document dans lequel sont élucidées les réalisations faites par le député.

Tout est faux

La tournée de Ras Bath commence par Thiakadogou (Niagané) commune de Séféto Nord. En ce lieu, les interventions ont plus porté sur la gestion d’IBK. Les populations sont déçues. Elles estiment qu’aucune promesse d’IBK n’est tenue et il faut obligatoirement le changement dès le 29 juillet 2018.

A Séféto, seconde étape, village du chargé à la communication du bureau national CDR, Mamadou Sidibé, la  population a  plutôt dénoncé les promesses non tenues, le mensonge, l’abus de pouvoir  du député RPM, l’honorable Mohamed  Tounkara.  Ils sont nombreux, vieux,  jeunes, hommes et femmes à se prononcer sur le sujet. Tous ont évoqué les mêmes problèmes  que sont : manque d’eau, de salle de classes, mauvais état de la route, litige foncier, mauvaise gestion de la radio la Voix du Kaarta de Séféto…

Pour les habitants de Séféto, les quatre ans d’IBK à la magistrature suprême ont été catastrophiques. Aucune promesse n’est honorée. Selon les  intervenants, le député RPM, Mohamed Tounkara est  à la base des malheurs des populations du Kaarta. « A Séféto, nous n’arrivons pas à vivre en paix à cause du député Mohamed  Tounkara. Tous ceux qui ne sont pas du même bord que lui sont persécutés. Il a détruit notre village », s’est plainte Kamissa Sissoko. Maka Tounkara,  la sexagénaire,  affirme que l’honorable Tounkara ne fait qu’insulter les citoyens.  « Pendant ces quatre ans, rien n’a été fait chez nous  ici à Séféto. Mohamed Tounkara insulte tous ceux qui lui demandent de travailler un peu ».

Selon la vieille dame,  l’honorable Mohamed Tounkara a  pris en otage la radio de Séféto, une radio acquise grâce aux efforts des expatriés. Le député ne fait qu’insulter les gens. Son comportement a détruit le village car des habitants ne s’entendent plus.

Ecole, routes, centre de santé… goulot d’étranglement

En ce 21ème siècle, dans les écoles de Séféto, les élèves s’assoient sur les briques pour prendre les cours. Les classes sont vétustes, leurs toits sont en pailles. Dans les salles de classes, les effectifs sont pléthoriques. En plus de ces constats, il y a un manque criard de personnel enseignant.

Les centres de santé n’existent pratiquement pas. Et les quelques espaces qui s’y trouvent sont des réalisations des expatriés excepté le centre de santé de référence de Séféto qui manque aussi de produits pharmaceutique, de matériels adéquats et de personnel médical. Quand il y a des urgences, il faut parcourir plusieurs kilomètres. L’état de la route n’est pas bon et pendant l’hivernage, c’est la croix et la bannière. La zone est coupée du reste du monde. Quant à l’électricité, il y en n’a pas.

Tous ces secteurs énumérés faisaient partie des  promesses du député Tounkara. Entre ses propos de grand bâtisseur et les faits réels sur le terrain, il y a un grand fossé. Ses propres parents disent que c’est un menteur. Il n’a pu réaliser rien de concret et la seule chose qu’il a pu faire, c’est l’organisation  d’une ‘’ Top étoile’’.

Mohamed Tounkara est out. Les frères et sœurs ont promis de le déposer lors de la prochaine députation. Son comportement impacte aussi sur la crédibilité d’IBK. Les populations du Kaarta disent au micro de Ras Bath qu’elles réservent un vote sanction à IBK dès le 29 juillet 2018.

Boureima Guindo

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *