Hommage du président malien à un spécialiste du paludisme

Le président malien Ibrahima Boubacar Keïta a rendu hommage au professeur Ogabara Doumbo, après le décès samedi à 62 ans de ce Malien spécialiste du paludisme de renommée mondiale.

Ogabara Doumbo, professeur de parasitologie-mycologie et chercheur à l’Université de Bamako, est décédé samedi à Marseille (France) des suites d’une maladie, selon sa famille et un communiqué officiel publié dimanche.

“Le Mali perd un de ses fils les plus illustres et le monde de la recherche voit s’éclipser une étoile promise à briller au firmament”, a écrit le chef de l’Etat sur Twitter.

Le professeur Doumbo “était connu dans sa lutte acharnée contre le paludisme. Les résultats obtenus au sein du Malaria research and training center (centre de recherche sur le paludisme à Bamako) et des programmes antipaludiques lui ont valu une reconnaissance nationale et une notoriété internationale”.

Il était diplômé de l’Ecole nationale de médecine et de pharmacie du Mali et détenteur de plusieurs diplômes et distinctions sur le plan international. Il est co-auteur de trois livres et de plus de 600 publications internationales, selon la présidence malienne.

Natif du centre du Mali, le Ogabara Doumbo laisse deux épouses et de dix enfants.

Le paludisme est une maladie transmise par des moustiques, à l’origine de quelque 400.000 décès par an dans le monde, dont 92% en Afrique subsaharienne.

Avec AFP

VOA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *